PRIMATURE Modibo Sidibé va-t-il accepter le sacrifice ?

Depuis qu’il régnait en maître absolu (PM, Président de l’Adéma Pasj), les relations Ibrahim Boubacar Kéïta et Modibo Sidibé ont toujours été tendues. Assagis avec le temps, l’un et l’autre pensent plus Mali. Alors, au moment où il est question de choisir un homme consensuel pour la sortie de crise, des noms circulent dans les salons feutrés de Bamako. Du président du parti FARE, il est également question de deux autres personnalités comme plats de résistance. Pour remplacer SBM qui aurait accepté de s’effacer volontiers.
La situation actuelle du Mali, IBK l’a, semble-t-il, compris. D’où son appel à l’ensemble des patriotes pour une sortie de crise durable. Afin d’aller vers des concertations qui pourront aboutir au référendum et à l’organisation des autres scrutins.
Depuis son coup de fil à Soumaïla Cissé, le président IBK n’a pas chômé. Il a opté d’écouter tous les acteurs politiques voire de la société civile pour une issue de sortie de crise voulue et appréciée de tous. C’est pourquoi, partout, il est question de trouver un homme consensuel à la primature. Afin qu’il y ait des hommes capables de répondre aux aspirations du peuple. Notamment renouer le dialogue constructif avec toutes les composantes du pays qui réclament leurs droits. Et puis s’atteler certainement à une concertation nationale ou conférence nationale qui va baliser le terrain d’un Mali nouveau.
En effet, pour parvenir à ce souhait, nombreux sont les maliens qui veulent le départ de l’actuel Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga. Et qu’à sa place soit nommé un PM consensuel capable de fédérer les différents points de vue. A ce sujet, outre Modibo Sidibé, sont cités Soumaïla Cissé ou encore Michel Sidibé d’ONUSIDA. Notons que cette prérogative n’appartient qu’au seul président de la République.
Cependant, avec les temps qui courent, il est possible qu’IBK et ses frères parviennent ensemble à un choix consensuel pour le Mali. La tâche sera encore plus facile, s’il est vrai que SBM a décidé de son propre gré de quitter le navire. Dans le cas contraire, sachant que l’état actuel du pays est critique et que SBM semble persona non grata, le président IBK sera contraint de le limoger. Et à ses risques et périls, diront certains. Mais, nous dirons que personne n’est indispensable ici bas surtout pour la survie de la nation entière.
Quoi qu'il en soit, de sources concordantes, il est possible que Modibo Sidibé accepte le sacrifice pour le Mali. D'ores et déjà, au moment où nous mettions sous presse, les rumeurs les plus folles indiquaient le départ de SBM. Il restait la nomination du nouveau PM pour la continuité de l'Etat. Vivement!
Boubacar DABO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here