Visite du premier ministre dans les régions de Mopti, Tombouctou et Taoudéni : Les jalons d’un véritable développement posés

6

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a effectué une visite de 4 jours (samedi 9 au mercredi 13 mars) à l’intérieur du pays. Une visite qui lui a conduit, successivement, dans les régions de Mopti, Tombouctou et de Taoudéni. Objectif : se concerter les populations, recenser leurs préoccupations et relancer le développement socio-économique de ces régions à travers le lancement de projets d’envergure.

De Kona, à Doueya (Taoudeni) en passant par Sofara, Togobéré, Douentza, Gourma Rharous, le Premier ministre Soumeylou Boubèye a lancé des projets de développement socio-économique et à prêché la paix et la cohésion sociale tant recherchées par l’ensemble des Maliens.

Cette visite du chef du gouvernement a suscité de l’espoir chez les populations des localités concernées dans la mesure où qu’elle a permis de prendre en compte ou d’évoquer leurs principales préoccupations et de jeter des jalons du développement de ces régions. Elle a surtout permis au PM et sa délégation de communiquer sur les mesures prises par le gouvernement et ses partenaires dans le cadre de l’accord pour la paix et la réconciliation, afin d’assurer un bien-être aux populations affectées par la crise.

C’est pourquoi, cette visite du PM a concerné des localités qui sont particulièrement touchées par la crise sécuritaire que connait le Mali depuis 2012. Une visite qui a été marquée par le lancement de nombreux projets de développement dans divers secteurs.

C’est ainsi qu’à Sofara dans la région de Mopti, Soumeylou Boubèye Maïga a posé la première pierre d’une centrale hybride d’une valeur de 551 millions FCFA. La centrale hybride, une fois réalisée, va améliorer, significativement, la qualité de vie des populations. En entendant l’arrivée de l’électricité de la centrale de Sofara, la délégation gouvernementale a distribué des kits solaires à plusieurs écoles de la localité.

Toujours dans le cadre de booster le développement de la région de Mopti, le chef du gouvernement a également donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement de la plaine de Togobéré d’une superficie de plus de 800 hectares. L’aménagement de cette plaine, aux dires des populations, Bénéficiera à plus de 40 villages et garantira une production d’environ 6000 tonnes. De quoi assurer l’autosuffisance alimentaire dans la commune.

A Gourma Rharous dans la région de Tombouctou, le PM a inauguré un lycée (de 12 classes et des bureaux) construit par la France à travers l’agence française de développement (AFD) à plus de 663 millions FCFA. Aussi, deux groupes électrogènes ont été remis pour assurer l’éclairage de la ville, toute chose qui contribuera à la diminution de l’insécurité résiduelle qui coupe toujours le sommeil aux populations de la ville de Gourma Rharous.

Dans la région de Taoudenit, le PM et sa délégation se sont rendus dans la localité de Doueya où, il a échangé avec les forces vives sur leurs préoccupations et sur le développement de la région.

Au cours des échanges, les responsables de la région de Taoudeni ont égrené un long chapelet de problèmes. Des problèmes qui ont pour nom : le manque d’emplois, d’électricité, d’eau potable et d’infrastructures socio-sanitaires. Aux dires des populations, la 9è région nouvellement créée manque de tout ou presque. Le premier ministre dit avoir pris bonne note.

Partout où le PM et sa délégation se sont rendus, il s’est concerté avec les autorités administratives et coutumières ; il a insisté sur la paix et le vivre ensemble, mais aussi et surtout, sur le retour, dans les meilleurs délais, des services de l’Etat. Partout, les populations ont salué ce geste du gouvernement ; exprimé leur joie et manifesté leur appartenance au Mali qui se relève lentement mais sûrement de sa crise. On peut dire que cette visite du chef du gouvernement dans ces localités du pays, a été réussite pour avoir créé une lueur d’espoir sur le plan du développement de ces localités, mais aussi sur le plan de la réconciliation nationale.

Aboubacar Berthé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here