Insertion professionnelle des diplômés de la langue arabe: Le pari de L’ANPE et l’UJMMA

L'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) et l'Union nationale des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) se sont donné la main désormais, à travers une convention en vue de créer des actions favorisant l'insertion professionnelle des diplômés et formés en langue arabe
Cette signature, symbolisant une synergie d'actions entre l'ANPE et l'UJMMA a été matérialisée à l'occasion d'une cérémonie, organisée le jeudi 7 mars dernier, au Carrefour des jeunes. Celle-ci a consisté en la paraphe des documents par le Directeur général de l'Agence, Ibrahim Ag Nock et son homologue de l'Union Cheick Mohamed Maki Ba. C'était en présence du chef de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Construction citoyenne, Cheik Oumar Coulibaly, le coordonnateur des chefs de quartier de Bamako, El Hadj Bamoussa Touré et le représentant du maire de la commune III.
Cette convention comporte un certain nombre d'engagements que les deux parties s'engagent à respecter.
Du côté de l'ANPE, il s'agira: de désigner un point focal qui va servir de courroie de transmission entre les parties signataires; développer des actions idoines devant permettre d'offrir une opportunité d'insertion des membres de l'UJMMA; contribuer à la formation des membres de l'UJMMA, demandeurs de formation; appuyer l'UJMMA dans la formation des formateurs en TRIE, CREE et GERME; renforcer les capacités des membres de l'UJMMA dans les communes, cercles et région etc.
Pour sa part l'UJMMA devra: orienter les diplômés arabophones à s'inscrire à l'ANPE; transmettre à l'Agence les plans d'affaires (projet) pour la recherche de financement; contribuer auprès de l'ANPE à la mobilisation des fonds pour la promotion de l'emploi; inviter l'Agence à toutes ses rencontres et à ses grandes activités; participer activement aux différentes activités de l'ANPE etc.
Le président de l'UJMMA a d'abord rendu hommage au président IBK, pour avoir pensé à corriger une situation, qu'il considérait comme une injustice à l'endroit des arabophones. Mohamed Maki Ba a ensuite estimé que ces belles initiatives, ont abouti aujourd'hui, à la création d'une Cellule d'appui à l'emploi et à la formation professionnelle des diplômés et formés de la langue arabe (CEFORPA). La présente convention s'inscrit en droite ligne des actions entreprises dans ce sens s’est-il réjoui.
Pour Ibrahim Ag Nock, l'ANPE entend, à travers par cette convention, faciliter l'insertion des membres de l'UJMMA, grâce des séries de formation. Celles-ci se feront dans les modules tels que: TRIE, TREE, CREE et GERME. Elles concerneront les différents corps de métiers, à savoir: les BTP, l'aviculture, la pisciculture, dans la transformation des produits agro-alimentaires etc.
Et le directeur de l'ANPE d'ajouter que pour cette année, un montant de 10 millions de FCFA a été prévu pour exécuter les activités inscrites dans le plan d'action de mise en œuvre de cette convention.
Le chef de cabinet a remercié, au nom de son ministre, les parties signataires, pour la matérialisation de ce partenariat. Selon lui, cette convention qui vient d'être signée, permettra de prendre de résoudre la question des diplômés de la langue arabe. Ceux-ci, une fois reconvertis, pourront dorénavant rentrer en compétition, à égalité, avec les diplômés de la langue française.
La cérémonie a pris fin par la remise d’un chèque géant de 10 millions de F CFA au président Mohamed Maki Ba de l'UJMMA.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here