Lamamra relance l’Accord de paix au Mali abandonné par Messahel

La première décision prise par le nouveau vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamara, c’est d’évaluer l’état de mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale au Mali issu du processus d’Alger. En ce sens, la première activité de Lamamra en tant que chef de la diplomatie algérienne a été d’inviter la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali, Kamissa Camara pour une visite officielle de deux jours.
Pour rappel, Lamamra a été l’artisan, de cet Accord signé en 2016 à Bamako. Toutefois, après le départ de Lamamra, son successeur Abdelkader Messahel ne s’est pas vraiment intéressé au suivi de cet Accord qui reste un grand acquis pour la diplomatie algérienne.
Jaloux de son œuvre, Lamamra tient à la concrétisation et au suivi de cet Accord dont les pourparlers entre les différentes parties en conflit au Mali avaient été menés sous sa conduite durant plus d’une année à Alger.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here