Journée Mondiale des droits des consommateurs Les objets connectés de confiance réclamés !

Pour commémorer la journée mondiale des droits des consommateurs, célébrée chaque 15 mars, le Regroupement pour la Défense des Consommateurs du Mali (REDECOMA) a organisé une conférence-débat, le samedi 16 mars dernier à la Maison de la presse. L’évènement était présidé par le président du REDECOMA, Banou Samounou. Comme paneliste, on pouvait noter : le représentant de l’AGETIC, Samba Kanté, le représentant de l’AMRTP, Issiaka Alhabibou, et la représentante de l’APDP Mme Sow Aminata Sidibé, (Agence de Protection des Données Personnelles).
« Pour des produits intelligents de confiance ! ‘’Un meilleur accès à internet mobile, à des prix équitables’’ » tel était le thème au centre des échanges.
Dans son intervention, le président de REDECOMA dira que cette célébration constitue une occasion pour les associations de défense des droits des consommateurs de dresser l’état des lieux dans leurs pays respectifs, mais aussi de cogiter sur un thème spécifique choisi par ‘’Consumers International’’.
Selon lui, les consommateurs ont été très éprouvés courant l’année écoulée à travers, la cherté de la vie et la fluctuation des prix dans beaucoup de domaines (Hydro carbures, les céréales et les produits de première nécessité).
En plus, il a souligné d’un trait fort le retrait de certaines compagnies du secteur de gaz, suite à des difficultés rencontrées dans le remboursement de la subvention. « Pour le 15 mars 2019, les associations de consommateurs du monde entier se mettent ensemble pour réclamer des objets connectés de confiance » a-t-il déclaré.
A ses dires, cette journée vise à créer un ‘’BetterDigitalWorld’’. Cela, dit-il, en demandant à ce que les téléphones et objets connectés soient produits avec à l’esprit, la sécurité, l’innocuité, la protection et la confidentialité des données.
Pour lui, le manque de confiance des consommateurs dans les objets connectés a été accentué par plusieurs violations très médiatisées de la protection des données et de la vie privée. A titre d’exemple, il a précisé que près de 65 000 dispositifs connectés en 2016, ont été infectés en 24heures à travers des imprimantes, routeurs domestiques et interphones non sécurisés. « Des attaques comme celles-ci, sont dangereuses » a-t-il regretté, tout en spécifiant que cela peut impliquer le vol de coordonnées bancaires, le contrôle de micro et webcam ainsi que la prise en main de tous les objets connectés de la maison.
Sachant bien que les produits connectés occupant une part croissante de la vie quotidienne des populations, ‘’Consumers International’’ veut mettre en lumière les façons d’intégrer sécurité et confidentialité dans le processus de développement. Cette organisation travaille avec ses membres et ses partenaires afin d’avoir un impact sur la société de l’économie numérique, qui soit favorable aux consommateurs, a-t-il affirmé. Aussi, il a soutenu que les utilisateurs et leurs familles ne devraient pas être amenés à se mettre en danger en utilisant des objets connectés.
Avant de terminer, M. Samounou a précisé que ‘’Consumers International’’ réunit plus de 200 associations-membres dans plus de 100 pays différents afin de soutenir et défendre les droits des consommateurs partout dans le monde.
Par Mariam SISSOKO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here