L’association cotonnière africaine recommande la transformation locale du coton

Dans la soirée du vendredi 15 mars 2019, le chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu en audience au palais présidentiel de koulouba une délégation de l’association cotonnière conduite par Marco C. Mtunga, membre de l’association cotonnière de Tanzanie. Cette rencontre a été une opportunité pour les deux hommes de réfléchir sur les possibilités de transformation locale du coton en Afrique. Cela s’avère être d’une importance capitale à leurs yeux dans la mesure où ils trouvent que l’initiative pourrait être fournisseur d’emplois aux jeunes du continent. Pour réussir à concrétiser cette idée, l’association finit par choisir le Président IBK pour qu’il fasse le plaidoyer auprès de ses pairs de l’Union Africaine, de la SADEC, de la CEDEAO. Cela, afin que des décisions fortes soient prises dans ce sens. À la fin de la rencontre, Monsieur Mtunga a laissé entendre : « Nous sommes au Mali dans le cadre de la 17ème journée annuelle de l’Association Cotonnière Africaine. Au cours de ces deux jours d’échanges un acte spécial a été posé, à savoir : la déclaration de Bamako. Cette déclaration de Bamako, a pour objectif de mettre l’accent spécialement sur la nécessité que les gouvernements africains apportent leur appui, pour que l’on passe de la phase de production du coton fibre à exporter vers la phase de la transformation du coton fibre en textile sur notre sol africain ».

Attentat terroriste en Nouvelle-Zélande

IBK compatit à la douleur de ses compatriotes

Suite à l’attaque terroriste perpétrée contre deux mosquées le vendredi 15 mars 2019 à Christchurch en nouvelle Zélande Madame, le président de la République malien a adressé à Pasty REDDY, Gouverneur de la nouvelle Zélande, un message de condoléance. Le chef de l’État exprime sa grande tristesse face aux nombreuses pertes en vies humaine et aux dégâts matériels provoqués par ce drame. Le président IBK dit compatir au deuil de ses compatriotes de la Nouvelle-Zélande.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here