La France encourage

L’ambassadeur de France au Mali, à l’issue de sa rencontre avec Soumaïla Cissé, a déclaré : «nous sommes satisfaits qu’un dialogue s’est engagé avec les plus hautes autorités de l’Etat malien.» Joel Meyer, ambassadeur de France au Mali, s’est rendu dans les locaux du parti de la poignée de main, le lundi 11 mars dernier, dans le cadre d’une visite au chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé. Les discussions entre les deux hommes ont essentiellement porté sur la décrispation de la situation sociopolitique.

Recherche et confirmation

Recherché pour son implication dans le meurtre des deux journalistes de RFI, en 2013, à Kidal, Seydan Ag Hita convoite la place du n°2 du GSIM. Cela ne fait l’ombre d’aucun doute. Le N°2 du «Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans» (GSIM), Djamel Okacha alias Yahya Abou Al-Hammam, a bien été tué par les forces françaises, lors d’un raid survenu le 21 février dernier, dans la région de Tombouctou. La confirmation de cette information a été faite par un ex-déserteur de l’armée malienne, devenu cadre dans les mouvements terroristes, à savoir Seydan Ag Hita, selon le réseau social WhatsApp.

202 déplacés à Tinkelé

Dans le but de porter assistance et secours aux Dogons déplacés dans le village de Tinkelé, commune rurale de Ouélessebougou, cercle de Kati, le collectif des associations du pays dogon était parti mardi 12 mars à la rencontre du chef du village de Tinkelé. Bien que les déplacés aient eu droit à des gestes humanitaires au-delà des engagements pris, l’objectif de cette rencontre était d’échanger avec les habitants du village et les déplacés eux-mêmes au sujet des difficultés que bravent les 202 déplacés Dogons composés de 17 familles. C’était sous la présidence du président dudit collectif, Adaman Diongo, et son responsable financier, Mamadou Zikimé, en présence du député de Koro, Issa Togo, du président de la jeunesse de l’Adéma, Lazare Tembely.

Le bout du tunnel ?

La commission d’attribution des logements sociaux de Bamako a remis, hier après-midi, au ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Moustapha Mohamed Sidibé, le rapport contenant la liste provisoire des bénéficiaires de la première tranche des logements sociaux de Bamako. Une bonne nouvelle pour des milliers de postulants qui avaient commencé à perdre patience. Car avoir un toit est le rêve le plus cher de la majorité de nos compatriotes.

Le GPAC se tire d’affaire

Le lancement officiel du processus des agréments professionnels du Groupement Professionnel des Agences de Communication (GPAC) s’est déroulé au siège de DFA Communication, le lundi 11 mars 2019 à l’ACI 2000, sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, qui avait à ses côtés, les anciens ministres de la Communication, le président du Cnpm, les présidents des groupements professionnels, les membres du GPAC, etc. Suite à l’adoption de la loi N°2017-017 du 12 juin 2017 portant sur la régie publicitaire au Mali par le gouvernement, le GPAC a initié une série d’activités de formation, d’information et de sensibilisation, entre ses membres, pour pouvoir se conformer à la nouvelle loi.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here