Quartier du fleuve : Des éléments de L’AEEM se heurtent à la police

Les policiers du 1er arrondissement ont empêché, mercredi dernier, des éléments de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) de faire sortir des classes leurs camarades de l’Ecole internationale africaine, un établissement situé au Quartier du fleuve. Tout a commencé aux environs de 9 heures quand les éléments de l’AEEM sont venus s’attrouper devant l’établissement à quelques encablures de la direction nationale de la fonction publique. Les militants du syndicat estudiantin étaient bien décidés à faire sortir les étudiants de cet établissement international. Rappelons que depuis quelque temps, l’AEEM envoie ses éléments pour faire sortir des classes les étudiants et les élèves de tous les établissements. Motif ? Pendant que certains élèves ne vont pas en classe du fait de la grève des enseignants, d’autres ne doivent pas suivre tranquillement les cours, estiment les leaders de l’Association.
Alertés, le commissaire divisionnaire Siriman dit Ba Tangara, commissaire du 1er arrondissement de Bamako et ses hommes sont venus sans tarder sur le terrain. « Nous avons trouvé des éléments de l’AEEM sur place et nous les avons dispersés avec des gaz lacrymogènes », a expliqué le commissaire du 1er arrondissement. N’ayant pas digéré leur dispersion, a ajouté l’agent de maintien de l’ordre, les éléments de l’AEEM ont répliqué par des jets de cailloux. Il s’en est suivi de courtes échauffourées.
Quand notre équipe de reportage arrivait sur les lieux aux environs de 11 heures, le calme était déjà revenu. « La situation est maintenant sous contrôle. Nous allons laisser des éléments pour veiller au maintien de l’ordre avec la permission du directeur général de la police nationale », a rassuré le commissaire du 1er arrondissement. Il est utile de rappeler que la confrontation n’a enregistré aucun blessé.

Mohamed D. DIAWARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here