Campagne agricole 2019 : Adoption du plan consolidé et harmonisé

Principal instrument de planification et d’évaluation des activités, il se caractérise cette année par l’innovation portant sur le basculement en mode budget programme

La salle de conférence de la direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture a servi de cadre, hier, à la réunion de validation du projet de plan de campagne agricole consolidé et harmonisé de l’année 2019 et des projections pour 2020 et 2021.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, en présence du secrétaire général du ministère de l’Elevage et de la Pêche, Mahamadou Sylla dit Modibo, du représentant du commissariat à la sécurité alimentaire, Amadou Dembélé et de nombreux autres cadres des deux départements ministériels.

L’élaboration du plan de campagne agricole intervient dans un contexte marqué par la poursuite de la mise en œuvre de la loi d’orientation agricole à travers la Politique de développement agricole (PDA), la Politique foncière agricole, l’opérationnalisation du Plan national d’investissement du secteur agricole (PNISA), la vision agricole du président de la République de faire du Mali une puissance agricole sur la période 2018-2023, et aussi l’opérationnalisation du mode budget programme dans le cadre des processus de modernisation de la gestion des finances publiques.

Ce conseil de cabinet élargi avait à l’ordre du jour la présentation et la validation du bilan de campagne agricole 2018-2019 et du programme de la campagne agricole 2019 ainsi que les projections de 2020-2021.

Dans son adresse, le chef du département de l’Agriculture a rappelé que l’économie du Mali repose essentiellement sur le secteur agricole dont la modernisation contribuera à l’amélioration des revenus, la réduction de la pauvreté, l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la stabilité du pays. Dr Nango Dembélé a ajouté que le plan de campagne agricole constitue le principal instrument de planification et d’évaluation des activités du secteur agricole (productions végétales, animales et halieutiques/aquacoles).

Le ministre Dembélé a signalé que l’année 2019 est caractérisée par une innovation portant sur le basculement en mode budget programme. Sur cette lancée, a-t-il poursuivi, l’équipe technique, fortement appuyée par les experts des DFM et du budget, a élaboré le projet de plan de campagne annuel 2019 et présenté les projections de production pour les années 2020 et 2021. « Ces projections et les projets de budget y afférent serviront de support matériel pour les sessions d’arbitrage du Budget spécial d’investissement 2020 et 2021 », a-t-il souligné.

Pour le ministre de l’Agriculture, les activités du projet de plan de campagne agricole harmonisé et consolidé doivent être en harmonie avec les politiques et stratégies en cours au niveau des départements en charge du secteur agricole. « La mise en œuvre des engagements de Malabo et la vision agricole du président de la République sont également des références à prendre en compte dans l’approbation du présent projet de plan de campagne agricole », a précisé Dr Nango Dembélé.

Par ailleurs, il a indiqué que la production céréalière de la campagne agricole 2018-2019 est de 10 159 539 tonnes soit un taux de réalisation des objectifs de 100,9%. Le taux de progression par rapport à 2017-2018 est de 9,3%. Il ajoutera que l’objectif recherché en 2019-2020 est de 10 953 00 tonnes de céréales soit un taux d’augmentation attendu de 12%.

Le ministre de l’Agriculture a indiqué ensuite que la production de coton graine prévue en 2019 est de 775 000 tonnes contre une réalisation de 700 300 tonnes en 2018. Dans le domaine de la production animale, les objectifs sont de 6 746 tonnes de lait, 67 579 tonnes de viande et 322 millions d’œufs. Quant aux productions halieutiques et aquacoles, dira-t-il, les objectifs sont de 97 872 tonnes de poissons.

Au regard de l’importance que revêt le secteur agricole, le ministre de l’Agriculture a demandé aux participants de formuler des propositions susceptibles d’améliorer le projet de plan de campagne.

Mohamed Z. DIAWARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here