Crise au Centre du Mali: Le Mouvement Baguiné Sô opte pour le désarmement de toutes les milices

18

Le président du Mouvement Baguinesô Hamidou Djimdé était devant la presse le
jeudi 21 Mars 2019 à la maison de la presse pour un point de presse. Un point de
presse qui avait pour but d’attirer l’attention des autorités sur l’ampleur de la crise
qui secoue le centre du pays; de tirer la sonnette d’alarme afin que des solutions
idoines puissent être trouvées dans le but de désarmer tous les milices afin de permettre aux populations de vaquer à leurs occupations en cette veille de la saison
pluvieuse pour éviter des famines et autres conséquences fâcheuses.

Porté sur les fonds baptismaux le 03 Mars 2019, le Mouvement Baguinésô qui entend apporter significativement sa contribution dans l’étouffement du feu entre dogon et peul dans le centre du Mali est décidé à déployer tous les moyens en sa disposition pour parvenir à ses fins afin que les deux communautés qui ont toujours vécu en parfaite harmonie puissent enterrer la hache de guerre et fumer le calumet de la paix. hamidou djimdé, le président du Mouvement Baguinésô a dans ses propos liminaires fait la genèse de la crise du centre qui selon lui s’est déplacée du nord afin de s’installer au centre par l’entremise des forces du mal dont la seule ambition est de diviser pour mieux régner. il a noté que les dogons et peuls ont toujours vécus ensemble et en parfaite harmonie jusqu’à l’éclatement de cette crise entretenue par des forces du mal et qui ne cherchent qu’a y tirer profit. djimidé a invité les autorités maliennes à s’impliquer davantage dans la recherche de la solution à cette crise qui a fait beaucoup de victimes et de déplacés des deux côtés. a ses dires, le désarmement de toutes les milices reste et demeure une solution afin d’étouffer cette crise qui n’a que trop duré. il a fait savoir qu’une famine n’est pas à exclure si les autorités maliennes ne prennent pas des mesures nécessaires afin de désarmer toutes les milices et que les populations puissent retourner au champ. le président du mouvement Baguinesô désapprouve l’attitude de l’armée malienne qui selon lui est en train de mener une politique de deux poids deux mesures car au même moment où il traque, désarme et détruits des camps de dana ambassagou, une autre milice est en train de semer la terreur. nous recommandons à l’etat du Mali de joueur son rôle régalien de protection des personnes et de leurs biens, de désarmer tous les détenteurs illégaux d’armes de guerre ; de prendre des dispositions afin que les populations puissent cultiver, d’éviter l’amalgame en traitant tous les victimes sur le même pied d’égalité, de convier toutes les parties à mettre la balle à terre afin d’enterrer la hache de guerre et de fumer le calumet de la paix etc. Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here