Après la libération de l’Imam Ibrahim Kontao : Son mouvement de soutien demande la restitution des 10 millions de Fcfa soutirés par ses ravisseurs

Veiller sur la sécurité des chefs religieux, mener des actions humanitaires, faire des prêches, faciliter le mariage des célibataires…Tels sont, entre autres, les objectifs du Mouvement Kontao Ko, organisation de soutien à l’imam Ibrahim Kontao qui était face aux journalistes le week-end dernier, à la Maison de la presse.

Le point de presse était animé par le président du Mouvement Kontao Ko, Alhousseyni Touré, lequel avait à ses côtés son vice-président, Mohamed Kébé. Faisant la genèse de la création de ce Mouvement, le premier responsable d’expliquer que leur regroupement a vu le jour à la suite du kidnapping de l’imam Ibrahim Kontao, par ailleurs patron de l’Ong humanitaire Al Farouk.

“Il a été enlevé durant 16 jours. Pendant cette période, beaucoup se sont investis pour qu’il puisse être retrouvé, notamment des chefs religieux et les autorités” a souligné M. Touré. Avant de poursuivre que leur mouvement, comme il fallait s’y attendre, n’est pas resté les bras croisés lors des recherches, jusqu’à ce que l’imam Kontao soit retrouvé par les forces de sécurité. “Après cela, nous nous sommes dit que ce mouvement doit continuer pour porter haut le flambeau des actions de bienfaisance de l’imam Kontao car c’est quelqu’un qui s’est investi non seulement pour la promotion de l’islam, mais surtout dans des actions caritatives” a-t-il ajouté.

Selon le vice président de ce mouvement, Mohamed Kébé, leur regroupement, créé le 12 septembre 2018, s’est donné pour mission de veiller sur la sécurité des chefs religieux, de rechercher les personnes perdues, faire des prêches, faciliter le mariage des célibataires…“Ces chefs religieux sont au centre de notre quotidien, c’est pourquoi ils doivent être protégés. En second lieu, nous avons décidé d’aider les orphelins, les veuves. Nous avons construit des maisons pour ces démunis, l’inauguration est prévue dans les jours à venir” a-t-il poursuivi.

Il a saisi cette occasion pour réclamer l’accélération des procès des kidnappeurs de l’imam de Kontao, des assassins de l’imam Yattabaré et ceux du commerçant Baba Coulibaly. Les conférenciers ont aussi réclamé la restitution de 10 millions de Fcfa que les kidnappeurs de l’imam Konatao lui auraient soutiré. Ce n’est pas tout, ils ont saisi cette occasion pour réclamer la peine de mort contre les auteurs de ces différents récents assassinats et contre toute forme de crime au Mali.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here