Eliminatoires CAN 2019, mali-soudan du sud, 6e journée : Le Soudan du Sud en apéritif avant le Sénégal

Pour le compte de la 6e et dernière journée éliminatoire de la Can 2019, le Mali reçoit le Soudan du Sud demain samedi 23 mars au Stade du 26-Mars de Bamako, à partir de 19h GMT. Leaders avec 11 points et assurés de la qualification, les Aigles du Mali accueillent le dernier et seul éliminé de la poule C pour une partie sans enjeu. Néanmoins, ils comptent  offrir la victoire à leurs supporters avant d’aller défier le Sénégal à Thiès en amical le mardi prochain. Dans l’autre rencontre du groupe, le Burundi (2e, 9 points) et le Gabon (3e, 7 points) vont se livrer une bataille sans merci à Bujumbura pour le second ticket.

 

Dès sa victoire sur le Gabon (1-0) à Libreville en novembre  dernier lors de la 5e journée des éliminatoires, le Mali avait déjà composté l’un des deux tickets qualificatifs de sa poule. Depuis ce jour, la tête du sélectionneur intérimaire Mohamed Magassouba est tournée vers les préparatifs de la phase finale de la Can 2019 prévue du 21 juin au 19 juillet  en Egypte. Mais pour autant, il avait aussi cette ultime journée dans un coin de la tête car à ses dires, les préparatifs commencent dès ce match et un bon résultat devra renforcer la confiance des joueurs avant la phase finale.

Pour cette 6e et dernière journée de poules, les Aigles n’ont  pas certes obligation de victoire. Néanmoins, ils auront à cœur de boucler cette campagne éliminatoire par une victoire devant leurs supporters. “Nous sommes qualifiés pour la phase finale, mais la mission n’est pas terminée, parce qu’il reste ce  dernier match. C’est le dernier match officiel avant la Can et nous sommes à domicile devant notre public. Nous devons faire plaisir aux supporters en gagnant ce dernier match”, a laissé entendre le capitaine Abdoulaye Diaby.

Victime préférée des Aigles, le Soudan du Sud reste sur 3 défaites en autant de matches face au Mali. Cet adversaire avait déjà perdu le match aller chez lui par 3 buts à 0. C’est dire que le match  de ce samedi ne ressemble pas,  pour les hommes de Magassouba,  à une partie compliquée d’autant plus que deux de leurs bourreaux  (Moussa Doumbia et Abdoulaye Diaby) ont de fortes chances de démarrer la rencontre de ce samedi. En parallèle, cette position de force  peut déjà aussi ouvrir la brèche au technicien local d’essayer les joueurs ayant eu moins du temps de jeu lors des 5 précédentes journées afin d’entamer le processus de nivellement des valeurs de son effectif avant la Can.

Même s’il est déjà qualifié pour la phase finale à une journée de la fin des éliminatoires, le Mali ne compte pas dormir sur ses lauriers au risque d’être pris au dépourvu. C’est ainsi qu’il a négocié une rencontre amicale de haut standing avec le Sénégal qui se disputera à Thiès (situé à 70 Km de Dakar)  seulement trois jours après la réception des Sud-soudanais. “C’est un bon test, on sait qu’à la Can, il y aura des grosses équipes, comme celle du Sénégal. C’est à nous de nous préparer au mieux. Pour nous, c’est un match pour solidifier l’équipe et nous le prenons très au sérieux”, a ajouté l’attaquant du Sporting Club, Abdoulaye Diaby.

Mais avant ce duel ouest-africain entre le Sénégal (1er africain  au classement Fifa) et le Mali (10e africain), le Soudan du Sud constitue un apéritif pour les Aigles du Mali qui peuvent déjà commencer les préparatifs de la Can Egypte 2019.

Alassane Cissouma

 

 

NID DES AIGLES

Maréga, les raisons d’un mutisme avec l’équipe nationale

Agaçant avec son club, l’international Aigle Moussa Maréga est muet quand il arrive en sélection nationale. Avant la réception du Soudan du Sud ce vendredi (6e journée éliminatoire de la Can 2019), le sélectionneur intérimaire des Aigles a donné une explication quant à ce double visage de son vice-capitaine.

Lors de la conférence de presse au cours de laquelle la liste des 25 joueurs sélectionnés pour les matches Mali-Soudan du Sud et Sénégal-Mali a été communiquée, le sélectionneur intérimaire du Mali a été interrogé sur les difficultés de Moussa Maréga à  trouver la faille lorsqu’il joue avec l’équipe nationale alors qu’il reste tonitruant avec son club.

Auteur de 7 buts en championnat portugais et 6 réalisations en Ligue des Champions cette saison, l’attaquant du FC Porto qui n’a marqué que  seulement  2 buts avec les Aigles du Mali depuis son arrivée en 2015, avait aussi fini meilleur buteur de son club et 3e meilleur du championnat avec 22 buts en 29 matches  la saison passée.

Dans ses explications, le technicien local a rejeté toute responsabilité dans le mutisme de l’ancien joueur de l’Espérance Sportive de Tunis. Evoquant par ailleurs un problème de conditions d’existence relatif aux partenaires de sélection de Maréga et aux pelouses africaines. “Ce n’est pas un problème tactique mais plutôt un problème de conditions d’existence. Premièrement Maréga ne joue pas dans son club avec les mêmes partenaires que ceux de l’équipe nationale. Deuxièmement  il y a l’état des pelouses. Maréga est un attaquant à profondeur. La pelouse fait que la profondeur est possible sur certains stades que sur d’autres. En Europe, il (Maréga) peut briller de mille feux parce que la profondeur  est possible. En Europe il peut briller de mille feux parce qu’il a des partenaires en mesure de lui faire la profondeur. Sinon ce n’est pas un problème tactique”, a expliqué Mohamed Magassouba dont le choix des hommes a toujours été décrié surtout lorsqu’il laisse sur le banc de touches des gauchers de métiers pour faire jouer à leur place un latéral droit.    

Alassane Cissouma

 

ELIMINATOIRE CAN 2019

Trois arbitres maliens sur le choc  Cap Vert-Lesotho

Dans le cadre de la 6e et dernière journée éliminatoire de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, les Requins Bleus du Cap Vert croiseront le fer avec les Likuena (Crocodiles) du Lesotho le dimanche 24 mars au stade de Pria.

Cette ultime journée dans le groupe L sera officiée par le trio malien. Ainsi, on retrouve au centre, Mahamadou Keita Wankiou qui sera assisté de gauche à droite par Baba Yomboliba et Nouhoum Bamba. Très sollicités à domicile notamment lors des matches chocs du championnat national et de coupe du Mali, ces trois hommes auront la lourde responsabilité de diriger cette alléchante et décisive  affiche entre Cap Verdiens et Lesothans qui s’affrontent pour le second ticket qualificatif du groupe (L) pour la Coupe d’Afrique des Nations dont la phase finale aura lieu en Egypte en 2019.

L’on se rappelle que les deux formations avaient partagé les points (1-1) lors de la manche aller, disputée à Maseru au Lesotho.

Alassane Cissouma

 

HOROYA AC

Le défenseur Marius dans le top 3 des buteurs !

A l’issue de la phase de poules de la Ligue africaine des champions, le Horoya de Conakry, champion en titre de Guinée, a validé son billet pour les quarts de finale de la compétition. C’est la deuxième année consécutive (2018 et 2019) que le club du président Mamadou Antonio Souaré arrive à ce stade de la compétition.

A l’heure de dresser le bilan du club de Matam lors de cette phase de poules, le Horoya a réalisé 3 victoires, 2 défaites contre un nul en six rencontres. Classé deuxième du groupe B avec 10 points derrière l’Esperance Sportive de Tunis (14 points), le club champion de Guinée a marqué  6 buts contre 7 buts encaissés.

Le classement des meilleurs buteurs du club lors de cette phase de poules est dominé par Ocansey Mandela (4 réalisations).

En deuxième position, on retrouve Siméon Bolaji avec 3 buts. Pour sa part, le défenseur malien, Ahmed Marius Assoko et Boniface Haba se partagent la 3e place avec 2 buts chacun. Dramane Nikiema et Yakubu Hudu ferment la marche avec 1 but chacun.

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here