Après la rencontre IBK-Soumaila cissé : Tiéman Hubert Coulibaly appelle à accélérer le dialogue politique

Tiéman Hubert Coulibaly invite la classe politique malienne à approfondir le dialogue. L’ex ministre des Affaires étrangères et président de l’Union pour la démocratie et le développement(UDD) a profité de la conférence du district de l’UDD, le 23 mars à Bamako, a estimé que l’engagement des acteurs politiques au dialogue est important au regard de l’urgence de la situation du pays.

 

Tiéman a rappelé qu’en décembre dernier, il avait exhorté les plus hautes autorités maliennes à amorcer un dialogue national avec d’autres forces politiques. «Ils l’ont fait, je les en félicite; Le président de la République a rencontré le chef de file de l’opposition », a-t-il déclaré.

Le patron de l’UDD s’est surtout réjoui que Soumaila Cissé ait entrepris des démarches dans le cadre du dialogue politique afin de sortir le pays des difficultés actuelles qu’il connait. Ces problèmes sont nombreux, mais il y a des urgences qu’il faut traiter dans le cadre d’un apaisement des rapports entre les forces politiques

A présent, Tiéman estime qu’il faut accélérer le dialogue politique afin de pacifier l’espace politique malien pour que des actions soient portées contre les problèmes du pays. «Cela est entre les mains des acteurs politiques. Je ne tiens pas un discours opportuniste ; notre rôle en tant qu’acteurs politiques est d’appeler à pacifier l’espace politique qui va pacifier le front social », a-t-affirmé.

Pour le président de l’UDD, il faut poser le débat sur les échéances électorales dont les réformes constitutionnelles et politiques. «Je ne sais pas s’il faut tout mettre à plat. Nous devons poser le débat, y compris sur l’accord pour la paix et la cohésion nationale. Les acteurs des mouvements armés doivent être considérés comme des acteurs politiques ; ne pas le reconnaitre est une grave erreur », a-t-il poursuivi.

Ancien ministre de la Défense, Tiéman a souligné la douleur infligée au pays par l’attaque contre l’armée malienne à Dioura qui a fait 23 morts la semaine dernière. « Cette attaque nous attriste, mais elle doit nous mobiliser. La guerre contre le terrorisme sera longue. Il faut que nous prenions conscience de nos difficultés », a fait savoir le président de l’UDD.

L’UDD, selon Youssouf Yago, le président de la coordination régionale du district, est mieux portant à Bmako. Lors des dernières élections municipales, il a obtenu 12 conseillers. En commune VI, il a un député.

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here