Le Groupement des Leaders Musulmans : Prières pour la paix

Le Groupement des leaders musulmans, conduit par le Guide de l’association Ançardine, se propose de lancer un appel à tous les « Maliens, hommes, femmes et enfants de l’intérieur comme de l’extérieur du pays à se donner la main, à se pardonner et à prier pour le Mali, le 30 mars 2019, au Palais des Sports Salimata Maïga ». Cette information a été rendue publique, le vendredi 15 mars, au domicile de Chérif Madani Haïdara, sis au Banconi, en Commune I du District de Bamako. Ce meeting, le Groupement le veut inclusif en appellent les musulmans et les non musulmans.

Le Groupement, sous la houlette de Cheick Saeid Madani Haïdara est le lieu, selon les organisateurs dudit meeting, un espace pour faire la restitution des fora tenus par l’organisation dans la plus part des capitales régionales, depuis l’année dernière, et plus, précisément, le 13 mai 2018, date des démarrages des séances de prières et de bénédictions sur la situation actuelle du pays. Il se propose d’attirer l’attention du Public sur la fragilité, voire la dégradation du climat de coexistence sociale dans notre pays et d’implorer l’aide du Tout Puissant Allah pour une sortie de crise. Pour preuve, ils citent la gravité de la situation sécuritaire avec la multiplication des foyers de tensions et de conflits intercommunautaires depuis un certain temps, dont les conséquences sont, entre autres, la perte de nombreuses vies humaines et des dégâts matériels. Ce meeting sera précédé par une séance de lecture du Saint Coran à la Grande Mosquée de Bamako. Tous fidèles musulmans et les croyants des Religions de notre pays y sont vivement invités. C’est pour répondre à l’appel du Groupement au Palais des Sports Salimata Maïga. Pour la réussite de l’événement, un appel pressant a été lancé aux différents démembrements de l’organisation. Ce, des sections communales jusqu’au niveau national. En plus, tous les Leaders religieux du Mali, de Kayes à Kidal, sont invités à ce meeting. La participation des familles fondatrices de Bamako (Niaré, Touré et Dravé) est sollicitée de prendre part au présent meeting. Le Groupement se veut une alternative pour jouer à la médiation afin d’apaiser le climat social. Le but du regroupement est de permettre aux Leaders de la communauté musulmane de parler d’une seule voix.

Alhousseini Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here