Malgré les décisions du gouvernement : Les Maliens déçus

Malgré le limogeage des chefs militaires et la dissolution du groupe d’autodéfense dogon Dana Amassagou, les Maliens ne cachent pas leur déception et leur crainte. Sur les réseaux sociaux, ils se sont exprimés.

 

Prince Ras Bath

“On a un pays, mais on n’a pas d’État.”

 

Sidi Touré

“Le problème n’est pas  militaire mais politique. La gouvernance actuelle est en cause”

Malick Konaté

“Tout ce que j’ai appris de ce conseil des ministres extraordinaires, c’est la nomination des officiers aux grades supérieurs. Point !”

Fakrou

“Sommes-nous vraiment indignés de nos pertes, que la jeunesse aille se battre avec nos soldats pour libérer ce pays».

Abdoulaye Koné, Journaliste

“Messieurs les 80 généraux maliens, les Maliens vous observent. Mettez vos expertises au service de la Nation en difficulté».

Dramane Dembélé, ancien ministre

“Ce jeu de chaises musicales de la hiérarchie militaire n’a pas une solution. Il y a eu combien les 5 ans passés. Ne cherchons pas de bouc-émissaires “.

L’Enfant Peulh

Dissoudre la milice confirme que les autorités sont ok sur une chose: Dana Ambassagou est derrière ces massacres à velléités génocidaires. Cependant, cela ne change absolument rien sur le terrain. Ça ne signifie tout au plus qu’une sanction administrative. Il faut la combattre, la désarmer, et mettre ses responsables (connus de tous) derrière les barreaux. C’est la seule décision qui peut apaiser la région.

Modibo Kadjoké : La “récréation est terminée …!”

  Je la croyais déjà terminée suite à l’inondation de  Banconi.

Je la croyais terminée pour l’utilisation privée exagérée des véhicules de l’Etat.

Je la croyais terminée suite aux massacres de Bouni, Aghelhock, Nampala

Non, la récréation ne prend jamais fin avec des déclarations. Elle ne prendra jamais fin quand suite aux crimes et massacres les plus ignominieux, il n’y a pas d’enquête sérieuse ou si elle a lieu, on n’en voit aucune suite ni contre les bandits, ni contre les acteurs du système dont la défaillance a permis le forfait.

Oui, elle ne prend fin que quand on sonne la cloche et sanctionne les contrevenants.
Dans le cas contraire au lieu de la fin de la récréation, on s’installe dans la récréation sans fin.

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here