Mme Kane Rokia Maguiraga à la célébration de la journée mondiale de l’eau : “Il n’y aura pas de développement durable sans une protection préventive et un partage équitable des ressources en eau…”

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Kane Rokia Maguiraga a présidé, le vendredi 22 mars 2019, au CICB, la cérémonie d’ouverture des activités de la Journée mondiale de l’eau dont le thème retenu, cette année, est : “Ne laisser personne de côté”. Mme Kane Rokia Maguiraga a déclaré : “Il n’y aura pas de développement durable sans une protection préventive et un partage équitable des ressources en eau…”

Depuis la Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement de 1992 à Rio de Janeiro, la Journée mondiale de l’eau est célébrée le 22 mars de chaque année.

Au Mali, la problématique d’accès à l’eau potable se pose avec acuité malgré les efforts fournis par l’Etat. Selon le rapport d’activités 2017 de la direction nationale de l’hydraulique, le taux d’accès à l’eau potable au Mali est de 65,3 % en milieu rural, 74,7 % en milieu au semi-urbain et urbain et 68,0 %, environ 30 % du parc hydraulique est non fonctionnel.

Pour assurer un accès équitable et un approvisionnement adéquat en eau potable des populations, l’Etat a fait du secteur de l’eau, l’une des priorités à travers son engagement pris pour l’accès universel à l’Eau potable et l’assainissement d’ici 2030, conformément à la vision africaine de l’eau, à la déclaration d’E-thikwini en 2018, au point 6 (6.1 et 6.2.) des objectifs développement durables (ODD) et au cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD).

A cela, il faut ajouter la politique nationale, le code de l’eau et la mise en oeuvre du Programme conjoint d’appui à la Gestion intégrée des ressources en eau (PCA-Gire) qui posent les jalons d’une gestion durable et intégrée de la ressource en eau.

L’objectif de la Journée mondiale de l’eau est d’attirer l’attention des décideurs et des autres acteurs du secteur sur la nécessité de prendre des mesures concrètes visant à réduire les inégalités d’accès à l’eau. Pour l’édition 2019, le thème retenu est : “Ne laisser personne de côté”. Cette année, la célébration de la Journée mondiale de l’eau a été marquée dans notre pays par plusieurs activités qui sont, entre autres, une exposition du savoir-faire des acteurs de l’eau, une conférence débat, le forum régional de l’eau et de l’assainissement des régions de Taoudéni et de Tombouctou, l’inauguration du 1500e forage réalisé par l’ONG World Vision au Mali dans la commune de Dombila dans le village de Djenidjé.

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Kane Rokia Maguiraga a réaffirmé l’engagement du gouvernement malien à atteindre les objectifs de développement durable 6 (ODD 6). Elle a appelé à une prise en compte des demandes émanant des utilisateurs de l’eau et à l’adoption des lois et des règlements qui responsabilisent la communauté tout entière.

“Il n’y aura pas de développement durable sans une protection préventive et un partage équitable des ressources en eau, sans une régulation qualitative et quantitative de l’utilisation des ressources en eau disponibles, sans une gouvernance sociétale gérant l’eau comme un patrimoine commun local mais aussi mondial dont la valeur vitale doit être reconnue de tous”, a-t-elle déclaré.

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche a également remercié l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui interviennent dans le secteur de l’eau dans notre pays pour leur soutien inconditionnel aux populations maliennes.

Abdrahamane Diamouténé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here