MINES : Le RJSM pour promouvoir l’information et la communication du secteur minier

Promouvoir l’information et la communication du secteur minier, collaborer avec les acteurs miniers, renforcer les capacités des membres sur le système minier, créer un cadre de concertation pour la protection de l’environnement et sensibiliser les élèves à privilégier l’éducation à l’orpaillage” sont les objectifs du Réseau des journalistes du secteur minier (RJSM).

Le Réseau des journalistes du secteur minier a animé le 22 mars 2019 à la Maison de la presse de Bamako, un point de presse pour lancer ses activités. La rencontre a enregistrée du représentant du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, notre confrère, Moustapha Diawara, en présence de l’administrateur de la Maison de la presse, Mahamadou Talata Maiga et des présidents de l’Unajom, Fakara Fainké et Mody Gandéga du RJSM.

Le représentant du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Moustapha Diawara, dira que l’accompagnement du département de la Communication ne fera pas défaut. M. Diawara a salué au nom de son ministre le RJSM d’avoir pensé à leur département pour présider la rencontre. “Il y a des réseaux qui se créent tous les jours mais apporter de l’importance au lancement de sa structure ça dénote de l’avenir au RJSM”, a-t-il indiqué. M. Diawara a exhorté les membres du RJSM à penser à la mémoire de Hamidou Cissé, qui était le porte d’entrée des journalistes à la mine. Pour lui, le secteur minier est un secteur qui apporte pour la presse mais c’est un secteur qui est resté à lui-même parce que les journalistes ne s’y intéressent pas.

L’administrateur général de la Maison de la presse, Mahamadou Talata Maiga, a salué l’initiative du RJSM et exhorte les membres à s’engager davantage pour accomplir leurs missions.

Le président du RJSM, Mody Gandega dira que son réseau est ouvert à tous les journalistes soucieux d’œuvrer au développement du secteur minier sans distinction de quelque nature que ce soit, à condition de veiller scrupuleusement au respect des statuts et règlement intérieur en vigueur. “Pour connaître le secteur minier, nous devons être outillés, à travers des séances de formations et des visites des sites miniers. Un journaliste bien formé est comme un agent assermenté”, a-t-il dit. “Notre Réseau sera un levier entre les entreprises minières et la population, car derrière chaque journaliste, il y a plusieurs personnes qui s’informent au quotidien sur l’actualité, et ce dernier doit avoir une connaissance de culture générale, pour mieux expliquer les différents sujets notamment à son auditoire, ses lecteurs”, a souligné M. Gandega. Pour le président Gandega, le RJSM collaborera avec tous les acteurs du secteur, pour former ses membres sur les différents concepts du domaine. Il sera une école de perfectionnement des hommes de média sur le secteur minier, a-t-il ajouté.

En perspectives, le RJSM solliciter des rencontres avec les acteurs, pour échanger sur le mécanisme des partenariats et les actions à mener dans les jours à venir et envisage aussi d’organiser plusieurs activités dans le cadre des formations et des visites de terrain, pour mieux faire connaître le secteur aux membres du RJSM.

Le Réseau des journalistes du secteur minier (RJSM) a été créé le 2 octobre 2018.

Lassana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here