Housseini Amion Guindo, président de la CODEM: «IBK doit édifier le peuple sur les grandes orientations qu’il entend donner à la République»

Le président du parti des cols bleus, Housseini Amion  Guindo dit Poulo s’est prononcé sur les questions préoccupantes de la nation lors de la 4ème  conférence nationale du parti. C’était le samedi 23 mars 2019 à la Maison des aînés de Bamako. A cette occasion, le président du parti CODEM a interpellé le président de la République Keïta d’édifier le peuple sur ses orientations envisagées en réponse aux aspirations légitimes des Maliens.

D’entrée en jeu, Housseini Amion Guindo a fait l’état des faits que vit le pays depuis la présidentielle de 2018, passant par les crises sociales jusqu’à la violation constitutionnelle.

Pour M. Guindo, l’élection de juillet-août 2018 s’est déroulée dans des conditions difficiles, notamment le manque de temps de préparation et les conditions sécuritaires précaires au plan national. Par ailleurs, il s’est réjoui de la place occupée par son parti au sortir desdites élections, malgré les difficultés. Félicitant les militants du parti et alliés pour ce travail de titan, le Poulo leur attribue cette 5ème place à la présidentielle.

En plus du bilan du parti à l’élection présidentielle, il a rappelé la prise de position du parti face au développement récent dans la vie politique du pays. A ses dires, ces prises de position s’inscrivent dans la vision du respect strict de notre loi fondamentale et la défense de la démocratie chèrement acquise. D’où leur opposition à la prorogation « illégale et illégitime » du mandat des députés et le découpage administratif par la création de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP).

Malgré ses prises de position, la Codem reste debout sur les remparts pour que le pays sorte des crises multiples depuis quelques années. Pour ce faire, le président Guindo propose les pistes de solution d’urgence suivantes: un message d’urgence du chef de l’Etat à la Nation ; la tenue des législations dans les délais avant toutes autres élections et l’organisation d’un dialogue national inclusif qui conduira aux réformes sans aucune précipitation.

Pour Housseini Amion Guindo, il revient à IBK, chef de l’Etat, garant de la Constitution et de la cohésion sociale « d’édifier le Peuple malien sur les grandes orientations qu’il entend donner à la République pour répondre aux aspirations légitimes.

Par rapport à la crise sociale sans précédent, le président des cols bleus estime qu’elle est le fruit d’un manque de confiance à un gouvernement qui ne respecte pas ses engagements. C’est pourquoi aucun secteur n’est épargné, dénonce-t-il.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here