Les personnels d’une revue démissionnent par manque de publication d’un article

Édité par l’Agence française de Développement (AFD), la revue trimestrielle « Afrique contemporaine » perd certains de ses collaborateurs. Quatre chercheurs ont décidé de mettre un terme à leur collaboration avec cet organe suite à la suspension de la publication d’un dossier consacré au Mali. Un dossier qui était pourtant validé par le comité scientifique. Marc-Antoine Pérouse de Montclos, désormais ex-rédacteur en chef ‘’d’Afrique contemporaine” dit les raisons de sa décision de la revue : « J’ai décidé de quitter parce qu’on préparait un numéro sur le Mali qui était quasiment prêt et qui avait été dûment validé sur le plan scientifique, et au dernier moment, l’AFD a décidé de ne pas publier ce dossier… ». Même si les responsables de la communication de l’AFD n’ont pas réagi officiellement concernant cette affaire comme a indiqué notre source, la RFI, les démissionnaires soufflent l’existence d’un risque majeur réputationnel pour les activités de l’AFD. Pourtant les scientifiques démissionnaires indiquent qu’il ne s’agirait plus d’une revue scientifique s’ils doivent à chaque fois plaire aux politiques, dans la mesure où il arrive beaucoup de fois que des conclusions ou des analyses des scientifiques déplaisent aux politiques. Par ailleurs, une source de la direction de la revue de la RFI a laissé entendre que « le dossier n’est pas abandonné » avant d’ajouter qu’ « une partie des articles sont validés, une autre partie reste en éditing. Nous cherchons une solution pour que les thèmes qui ne sont pas traités à ce stade le soient au final. »

ISSA DJIGUIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here