Approbation par le conseil agricole au Malidu rapport provisoire du bilan : Le Programme National de l’Irrigation de Proximité(PNIP) met notre agriculture à l’abri des aléas climatiques

Le secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé a présidé le mercredi 20 mars 2019, l’ouverture des travaux de l’atelier de validation du rapport provisoire de l’élaboration de l’état des lieux ou le bilan du conseil agricole. C’était à la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA), en présence du directeur général de la DNA, Oumar Maïga ainsi que de plusieurs personnalités.Ledit rapport constate la volonté manifeste des partenaires d’accompagner le Mali dans sa quête constante de meilleures conditions de vie pour ses populations, en donnant plus de vitalité au secteur agricole,moteur de notre économie.

Dans son discours marquant l’ouverture des travaux, le représentant du ministre de l’Agriculture a d’abord rappelé que le Mali est un pays sahélien, disposant d’importantes potentialités agro-sylvo-pastorales et halieutiques, dontl’agriculture est confrontée à des difficultés liées aux aléas climatiques.Toute chose qui occasionne une évolution en dents de scie des productionsagricoles avec comme résultante, la précarité et la vulnérabilité des conditions de vie en vie milieu rural car, cette situation rend notre agriculture très tributaire des aléas climatiques.

Pour inverser cette tendance négative, le Gouvernement du Mali a élaboré et mis en œuvre, le Programme National de l’Irrigation de Proximité(PNIP) qui joue un rôle de plus en plus important pour l’accroissement et la diversification des productions agricoles et pour l’amélioration de l’état nutritionnel de la population dans une perspective durable.

Pour la conception et la mise en œuvre du PNIP, l’Etat malien a été appuyé par la coopération allemande qui a une longue tradition dans son engagement à appuyer les efforts pour le développement de l’économie rurale et de la promotion de l’agriculture irriguée au Mali. En effet dans ce contexte, l’agriculture irriguée, plus particulièrement l’irrigation de proximité, de laquelle une part importante de la population vit, joue un rôle central pour la réalisation des principaux objectifs de réduction de la pauvreté et pour la création d’emplois. Pour y parvenir, plusieurs projets et programmes de coopération et de co-financement ont été mis en œuvre pour accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre du PNIP.

La connaissance du bilan du conseil Agricole se pose alors plus que jamais, comme une réponse adéquate pour que le secteur agricole puise relever les défis de développement qui sont entre autres : le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs étatiques et privés, la modernisation des infrastructures rurales et des facteurs de production par des investissements conséquents, l’augmentation de la productivité et l’amélioration de la compétitivité des produits agricoles maliens, la promotion de la recherche agricole et de la formation agricole dans une dynamique de création d’emplois formels et la garantie de la sécurité alimentaire pour l’ensemble de la population malienne.

Pour réussir durablement la levée de ces défis, il est impérieux que la stratégie utilisée soit adossée à une politique nationale en la matière dont l’objectif est de : faire l’état des lieux des approches et outils existants et analyser les contraintes inhérentes à chacun d’eux, en matière d’appui conseil Agricole.

Ainsi, cette présente rencontre nationale offre l’opportunité pour un examen judicieux du document sur le « Bilan du conseil agricole au Mali » par les acteurs du secteur agricole.

Alasko

Source : La Voie

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here