Camp biblique des femmes de l’église chrétienne évangélique du district de Bamako : la femme chrétienne et les défis de la famille


Mme Dabou Adeline Diarra, Présidente des femmes de l’église chrétienne évangélique du district de Bamako
Mardi 26 mars 2019, l’église Philadelphie des assemblées de Dieu de Kalabancoura ACI, a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture de la 14ème édition du camp biblique des femmes du district de l’ECE. Le thème retenu pour cette année est : « la femme chrétienne et les défis de la famille ». Après avoir souhaité les bienvenus à tous les participants, Madame Dabou Adeline Diarra, présidente des femmes du District a, dans son discours laissé attendre que le thème choisi pour cette année est un cri de cœur. Avant de soutenir que le thème se veut d’abord d’attirer l’attention des femmes et la société sur les dangers qui menacent la cellule familiale, tels que la désacralisation du mariage, la dévaluation du lit conjugal, la pornographie, l’homosexualité et bien d’autres. Ensuite, restaurer les valeurs bibliques fondamentales de la famille qui sont entre autres l’amour, la fidélité, le respect, la solidarité, la confiance. Et enfin, redonner à la famille sa mission de transmission de la vie, de l’éducation des enfants et des valeurs sociétales divines. Pour Madame Dabou, les femmes chrétiennes doivent, à l’instar de leurs prédécesseurs, être un rempart contre l’effritement de ces valeurs sociétales : « Conscientes que les premières victimes de l’effondrement de la famille sont les femmes et les enfants, nous femmes de l’église chrétienne évangélique, débout comme Déborah , Esther et toutes les femmes battantes et bâtisseuses, nous nous rassemblons à ce camp biblique pour nous dresser contre ces fléaux et trouver par le saint esprit de Dieu les voies et moyens de sauver notre famille, notre société et notre nation. » a –t- elle soutenu. Durant une semaine, trois (3) éminents pasteurs édifierons les campeuses qui sont entre autres : révérend pasteur IssiakaSagara, Levy Théra et IchiakaGuindo.
Dans son exhortation, le révérend pasteur Jean Pierre Dabou, après avoir salué la pertinence du thème, a accentué son message autour du passage de Genèse 1.27. Il dira que c’est Dieu lui-même qui a créé la famille depuis le commencement pour qu’elle soit une source de bénédiction pour l’homme. Mais rempli de jalousie et de haine, Satan s’est dressé contre la famille et la détourné de sa source,a-t-il précisé. Pour le pasteur, la modernisation de notre société a engendré de nouvelles menaces qui s’érigent en véritables défis face à l’épanouissement et l’harmonie de la famille avant d’appeler les femmes à jouer le rôle de bâtisseuses de foyer pour le bonheur de l’humanité.
Daniel Diarra, stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here