Jeux olympiques : Aigles dames, qui veut aller loin…

Depuis hier, 21 des 25 joueuses retenues par le sélectionneur national pour le match Mali-Maroc sont à Kabala. L’objectif visé par les quatrièmes de la dernière CAN est clair : poursuivre la bonne dynamique et se qualifier pour Tokyo 2020.

Les Aigles Dames ont entamé leur stage préparatoire des éliminatoires des Jeux olympiques, Tokyo 2020. En effet, la capitaine Aminata Sacko et ses co-équipières ont rejoint, hier le centre de Kabala où elles passeront une dizaine de jours, avant de recevoir le Maroc, le 3 avril au stade Mamadou Konaté pour la première manche des éliminatoires.

C’est dire que les choses sérieuses ont commencé pour les protégées du sélectionneur Mohamed Saloum «Houssei» avec cette mise au vert qui conduira directement à la double confrontation avec les Lionnes de l’Atlas. Au total, 25 joueuses ont été convoquées par le technicien, dont 4 expatriées. Avec 6 joueuses chacune, l’USFAS et les Super Lionnes d’Hamdallaye disposent du plus gros contingent, devant le Réal et l’AS Mandé représentés chacun par 4 éléments.

Trois nouvelles têtes font leur apparition en sélection : Farima Traoré de l’USFAS et Maïmouna Togola et Sirantou Traoré, toutes deux sociétaires des Super Lionnes. Quant à la canonnière de l’USFAS, Oumou Touré et sa coéquipière et homonyme Oumou Tangara, elles font leur grand retour dans l’équipe. Meilleure réalisatrice du club militaire depuis plusieurs années, Oumou Touré a été l’une des grandes absentes de la dernière CAN-féminine au Ghana et son absence n’est pas passée inaperçu.

On peut donc parier que le retour de la native de Bamako-Coura Bolibana contribuera à renforcer la ligne d’attaque des Aigles Dames. En tout cas, une association Oumou Touré-Bassira Touré-Aïssata Traoré sur le front de l’attaque ne sera pas pour déplaire aux supporters qui fondent beaucoup d’espoirs sur le retour de l’attaquante de l’USFAS en sélection.

Justement, Aissata Traoré (Besiktas, Turquie) et Bassira Touré (Malaga FC, Espagne) figurent parmi les 4 expatriées convoquées par le sélectionneur national. Les 2 autres sont Sébé Coulibaly (Saint Denis, France) et Aïssatou Diadhiou (ES Paris 16, France). Mohamed Saloum se réjouit, déjà du regroupement de l’équipe à temps et du démarrage du stage préparatoire. «Je suis très content et soulagé de l’entrée de l’équipe à l’internat à Kabala.

Nous pourrions faire deux séances quotidiennes, ce qui est très important. Jusque-là, l’équipe n’était pas regroupée, les joueuses rentraient à la maison après les séances d’entraînements. C’est donc une bonne chose de les rassembler, ça facilite le travail du staff technique», souligne le technicien des Aigles Dames. Houssei, comme l’appellent familièrement les supporters, ajoutera : «L’équipe a besoin de l’accompagnement du ministère des Sports et du soutien des supporters pour pourvoir faire une bonne prestation contre le Maroc».

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here