LE CLUB 66 FAIT ENCORE D’HEUREUX BENEFICIAIRES 5 Autres membres avec 1.000.000 FCFA chacun

Cinq autres membres du Club 66 ont bénéficié leur enveloppe d’un million FCFA comme capital d’amorçage du Club 66, après le dernier tirage au sort. C’était hier, lundi 25 mars 2019, au siège du Club, sous l’égide de son Président, Aboubacar Diarrassouba.

Après la première remise de cinq chèques, la deuxième qui a fait 5 membres millionnaires et 10 autres Boursiers d’études professionnelles auprès de l’Université de Gestion et Développement durable, sise à Badalabougou, ici à Bamako, pour la troisième fois de suite, en présence d’un Huissier de Justice, cinq autres membres du Clb66 viennent de bénéficier du capital d’amorçage.

Il s’agit de Kadiatou Telly (Yirimadio), Mama Traoré (Yirimadio VI), Fatimata Kamissoko (Kalaban Coura, en Commune V), Fatoumata N’Daou (Niaréla) et Souleymane Sangaré (Niamakoro), qui ont reçu chacun un million de francs CFA, pour démarrer leurs propres business.

Comme à son habitude, l’Huissier de justice, Souleymane Coulibaly, qui a son droit de regard sur le bon déroulement du tirage, a témoigné : «Nous avons assisté au tirage au sort qui a été fait dans le règle de l’art ».

Cette troisième remise de capital d’amorçage vient mettre fin aux rumeurs d’une entreprise d’arnaque que pourrait être le Club66. Son Président ne cesse de s’en féliciter : «Beaucoup de gens pensent que nous allons arnaquer nos membres, tel n’est pas le cas. Et voilà un bel exemple. Le tirage est hebdomadaire et se fait en présence d’un Huissier de justice », s’est réjoui Aboubacar Diarrassouba.

Cette troisième série d’Heureux millionnaires du Club66 ont salué l’initiative et promis d’honorer de leur cotisation afin que ça profite aux autres membres du Club.

Pour un des Bénéficiaires, au nom de Mohamed Sow, «le Club 66 est devenu pour nous un moyen de lancer notre propre affaire et la façon de faire nous assure du sérieux qui entoure ce projet. Maintenant nous allons tout faire pour être en règle dans le payement des cotisations afin que d’autres puissent vivre la même expérience que nous aujourd’hui ».

Et le Président du Club66 Aboubacar Diarrassouba d’être plus explicite : «Nous essayons de lancer un appel, nous comprenons aujourd’hui pourquoi les Maliens ont un doute par rapport au projet, pare qu’il y a eu beaucoup de cas comme ça opérés dans le passé ; je pense, donc, que c’est compréhensible. Mais, rester dans le doute pendant plusieurs semaines d’activités, je pense que ce n’est plus le doute, ça devient autre chose. Les gens peuvent venir pour qu’on travaille, personne ne peut construire seul ce pays sans les autres. Nous sommes les premiers constructeurs du Mali, je pense que nous devons être aptes à avoir la vision, l’ambition de nous réunir pour réaliser quelque chose ensemble. C’est la raison pour laquelle le Club66 est là pour nous aider à atteindre notre objectif ».

Quant aux critères de sélection, ils sont basés sur l’ordre de l’ancienneté (75%) et de tirage (25%). C’est d’ailleurs sur la base d’un million de personnes. Mais puisque nous n’avons pas encore un million de personnes et que les gens qui cotisent ne sont que 8864 personnes, multipliés par 200 FCFA, qui donne un million sept cent FCFA, chose qui n’est attribuable qu’à une seule personne. Donc, on ne peut pas parler d’ordre d’arrivée et tirage. Mais, par contre, nous avons pris une personne par ordre d’arrivée, les quatre autres par tirage. La cotisation est hebdomadaire, 225 francs CFA à payer une seule fois entre lundi et samedi. Il faut que des gens comprennent que le Club a besoin d’eux pour son avancement.

Rappelons que le Club 66 n’est pas trop exigeant en termes de conditions ; car, les cotisations sont directement virées dans des comptes en Banque par le biais d’Orange money ou Mobil Cash. Au-delà du capital d’amorçage, d’autres choix s’offrent aux membres. En fonction de son intérêt, un membre peut opter pour la couverture médicale, la Bourse de scolarité, le pèlerinage ou le bien immobilier

Cyril ADOHOUN

……………………..

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here