SOS : Les logements sociaux mis en location à des prix exorbitants

Pendant que des pauvres fonctionnaires remuent ciel et terre pour juste avoir un abri de fortune appelélogementssociaux mais en vain, certaines personnes de basse moralité n’hésitent pas à en faire un fonds de commerce en les redonnant en location.Un réseau bien entretenu par des cadres véreux pour se faire fortune sur le dos des pauvres populations.
Le projet des logements sociaux consistant à rendre le coût de la vie plus abordable et permettre à chaque Malien d’être loger dignement, est vite devenuun vrai marché noir. Et pas du tout étonnant ! L’incivisme a atteint un certain niveau où transgresser les règles n’est que de l’eau à boire pour beaucoup de citoyens. Si, au départ, c'était la gestion qui était décriée par bons nombres de Maliens ; aujourd'hui, les choses ont pris des tournures plus malhonnêtes que ce qui était dénoncé.C’estune partie de la population elle-même qui se met la poussière dans les yeux. Les personnes ayant, comme on le dit de « bras longs », se servent de leur position pour s’enrichir illicitement sur ces logements sociaux. D’après nos investigations, plus d’un quart de ces logements sont en location et souvent à des prix à vous couper le souffle. En effet, les prix de location varient de 65 mille à 150 mille selon les modèles. Toujours selon nos investigations, les responsables en charge de l’octroi de ces logements sont bien imprégnés de la situation mais laissent passer moyennant des dessous de table. Certains entretiennent des réseaux d’attribution des logements pour des fins purement commerciales. Jusqu'à quand ce phénomène digne d'une mafia restera impuni ? Comment comprendre qu’une personne qui postule pour un logement parcequ’étant dans le besoin puisse le remettre en location ?Il ne fait aucun doute que ces logements ne sont pas attribués à ceux qui en ont le plus besoin. C’est ceux qui n’en ont pas besoin qui les louent à ces prix hors norme ! Sur la longue liste des détenteurs des logements que nous avons pu vérifier, beaucoup sont ceux qui vivent à l'étranger ou occupent de grands postes de responsabilité dans l’administration malienne. Pire, certaines personnes ont à eux seuls trois à quatre maisons et donnent en location les F4 à 125 mille francs contre 90000 francs de l’Etat ; le F3 à 75000fcfa contre 50000fcfa de l’Etat et ainsi de suite. A ce rythme d’injustices planifiées et coordonnées fermement par des sanguinaires, comment peut-on lutter contre la pauvreté ?
Alors, le ministère en charge de cette affaire de logements sociaux doit prendre ses responsabilités. Rien n’explique ce geste crapuleux orchestré par des ennemis de l’épanouissement des autres. Il faut que ces maisons soient octroyées à des personnes nécessiteuses qui ne cessent de postuler à chaque occasion ou les réattribuer à ceux qui occupent présentement. Il est temps d’essuyer les larmes de ces désespérés postulants en mettant fin à cette pratique odieuse qui ne profite qu’à des personnes aisées.
Comment et pourquoi les locataires ont accepté et continuent d’accepter cette escroquerie ? A suivre dans notre prochaine parution des témoignages à vous couper le souffle. AmadinguéSagara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here