Association Hami Ban Kan : Amoindrir les dépenses liées aux mariages

C’est à travers une conférence de presse tenue, le samedi 23 mars 2019, au Musée des femmes « Muso kunda » de Bamako que l’artiste Maïmouna Dembélé a lancé officiellement son « Association Hami Ban Kan ». L’un des objectifs de cette association est d’amoindrir les dépenses liées aux mariages au Mali.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette conférence de presse. Outre la conférencière Maïmouna Dembélé, on notait la présence de Moctar Koné du Réseau des communicateurs traditionnels du Mali, Mme Soumaré Fatoumata de l’Union pour la République et la démocratie (URD) et bien d’autres.

L’Association Hami Ban Kan « AFHBK » avec comme devise « Ensemble l’espoir est permis » a pour but de promouvoir le développement socio-économique des femmes. Ses objectifs spécifiques sont entre autres : Maintenir la cohésion sociale entre les femmes, favoriser la culture de la formation et l’apprentissage, favoriser la mise en place des activités créatrices de revenu, inciter les femmes à s’occuper de leur environnement, encourager la création des PME/PMI (Petites et moyennes entreprises/ petites et moyennes industries).

Les champs d’actions de ladite association sont l’éducation, la santé, l’environnement, la culture, l’économie, le sport et loisirs. Dans ses mots de bienvenue, la conférencière Maïmouna Dembélé a invité les uns et les autres à faire en sorte que la vie au foyer puisse être un havre de paix. Elle a déploré le fait que les mariages sont actuellement célébrés de manière grandiose, qui dans la plupart des cas ne durent pas.

A ses dires, malgré les difficultés actuelles, les femmes remplissent les véhicules avec des ustensiles de cuisine qui ne trouvent pas souvent de place chez le mari. Elle a invité les femmes à abandonner cette pratique. «J’ai démarché Adam Ba Konaré (Ndlr, l’ex première dame du Mali) avant le lancement de ce projet qui a accepté de m’accompagner », a-t-elle dit. Quant à la griotte, Mme Coulibaly Fatoumata Kouyaté, elle a invité les uns et les autres à célébrer avec modestie les mariages et d’amoindrir les dépenses liées aux mariages. Pour sa part, Mme Dabitao Aïcha Dabitao, experte en islam a fait savoir que la religion musulmane ne recommande pas la célébration grandiose des mariages.

A cet effet, elle a encouragé Maïmouna Dembélé dans sa démarche. Moctar Koné du Recotrad a indiqué que ce sont les griots et griottes qui profitent de cette pratique mais si eux mêmes qui demandent l’abandon de la pratique, c’est que cela en vaut la peine. Répondant aux questions des journalistes, la conférencière Maïmouna Dembélé a affirmé son intention d’aller à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur du Mali pour la sensibilisation des consciences. Elle a rassuré que cette association ne sera pas politique. A l’en croire, les femmes ont beaucoup de souci par rapport aux dépenses liées au mariage. Elle a remercié Adam Ba Konaré et toute sa famille, Mme Dramé Astou Konaré, Binthily communication, l’ex ministre Tiébilé Dramé pour leur accompagnement sans faille.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here