Commémoration du 26 Mars: le souvenir douloureux des atrocités

Le chef de l’État, après avoir déposé une gerbe de fleurs, a souligné l’importance du geste consistant à honorer la mémoire des martyrs. Il a condamné aussi les crimes commis contre des populations innocentes à Ogossagou.

Vingt-six mars 1991-26 mars 2019. Il y a 28 ans un soulèvement populaire pour l’instauration de la démocratie pluraliste a été réprimé dans le sang. De nombreux Maliennes et Maliens y ont péri. A l’occasion de la commémoration de ces événements, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, a déposé le mardi 26 mars, une gerbe de fleurs au monument des Martyrs. C’était en présence du président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, des ministres et du corps diplomatique.

Après avoir effectué le geste symbolique d’hommage aux martyrs, le président de la République a expliqué qu’il était de son devoir régalien et simplement patriotique de venir honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie au cours des événements ayant abouti à l’avènement de la démocratie dans notre pays. Ce geste symbolique annuel a pour but, dira Ibrahim Boubacar Keïta, de faire en sorte qu’aucun d’entre nous n’oublie jamais ce jour.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here