RESEAU DES JOURNALISTES DU SECTEUR MINIER «Notre réseau sera un levier entre les entreprises minières et la population…», dixit le président Mody Gandega

La mine est un secteur très important pour l’économie de notre pays. A ce titre, le secteur minier ainsi que toutes ses activités méritent d’être connues par tous les Maliens. C’est dans ce cadre que le Réseau des Journalistes du Secteur Minier (RJSM) a vu le jour. Le lancement officiel de ce réseau a fait l’objet d’un point de presse, le vendredi 22 mars à la maison de la presse.
«Notre réseau sera un levier entre les entreprises minières et la population, car derrière chaque journaliste, il y a plusieurs personnes qui s’informent au quotidien sur l’actualité, et ce dernier doit avoir une connaissance de culture générale pour mieux expliquer les différents sujets notamment à son auditoire, à ses lecteurs.», dixit Mody Gandega, président du RJSM.
Pour y arriver, le RJSM compte mener beaucoup d’activités. Notamment, solliciter des rencontres avec les acteurs du secteur minier afin de nouer des partenariats, organiser des formations et des visites de terrain pour mieux faire connaître le secteur aux membres du réseau.
D’ailleurs, le RJSM a pour objectif de promouvoir l’information et la communication du secteur minier ; collaborer avec les acteurs miniers ; renforcer les capacités des membres sur le système minier ; créer un cadre de concertation pour la protection de l’environnement ; sensibiliser les élèves à privilégier l’étude à l’orpaillage.
A noter que ce point de presse a enregistré la présence de plusieurs personnalités du monde des médias. Ainsi, le ministère de l’Economie Numérique et de la Communication (MENC), la Maison de la Presse (MP), l’UNAJOM et beaucoup d’autres directeurs de publication ont rehaussé le niveau de cet événement par leur présence. Le président de l’UNAJOM et le représentant de la MP respectivement Fakara Fayinké et Talata Maïga ont tous salué et encouragé la création du RJSM. Quant au représentant du MENC, Moustapha Diawara, il a rassuré le RJSM que l’accompagnement de son ministère ne fera pas défaut. Avant d’exhorter tous les membres du réseau à s’impliquer pour la réalisation des objectifs qu’ils se sont fixés. Aussi, M. Diawara, a-t-il souhaité voir une activité réalisée par le réseau d’ici trois mois.
Yacouba TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here