Eliminatoires de la CAN U23 Le Mali enlève l’Ethiopie de sa voie !

Dans le cadre des éliminatoires de la CAN U23, le Mali à domicile, a battu l’Ethiopie par le score de 4 buts à 0, lors du match retour des éliminatoires de la CAN U23. C’était le mardi 26 au Stade Modibo Keita.
Pour le compte de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 23 ans, le Mali a reçu en match retour à domicile l’Ethiopie, mardi après-midi. Au cours de la rencontre, les Aigles espoirs du Mali ont mené les Walyas d’Ethiopie par le score de 4 buts à zéro.
Tout d’abord en première période, le Mali a fait une entrée en fanfare avec des occasions dangereuses. Les Espoirs maliens étaient tenaces. Au cours de cette première période, ils décrochent un penalty à la 31ème minute de jeu.Qui sera transformé en but par Diadié Samadiaré Dianka. La mi-temps a été observée sur ce score de 1 but à 0, à la faveur des nôtres.
De retour des vestiaires, les poulains de Beto Abraham (coach éthiopien) montrent un nouveau visage avec plus de détermination et d’agressivité, mais toujours sans pouvoir faire trembler le filet adverse. Ce qui permettra, aux Maliens de ne plus lâcher prise, surtout devant leur public à domicile.
Ainsi, sur un corner à la 81ème minute, Siaka Bakayoko alias ‘’Chato’’ double le score à travers un coup de tête ‘’magique’’. Juste après quelques minutes, soit à la 83 ème minute, Aliou Dieng, obtient un pénalty. Confiant de lui-même, il l’exécute. De ce fait, le tableau d’affichage donne un gros avantage au Mali, qui aura au compteur 3 buts à 0.
Désespéré et très énervé, le joueur éthiopien, Kenean Makkine Maleko obtient un carton rouge donné par l’arbitre central Gilberto Antonio Dos Santos pour cause d’indiscipline. Profitant de cette infériorité numérique et pour fermer définitivement la manche, Bourama Doumbia corse l’addition à 4 buts pour le Mali dans le temps d’arrêt de jeu.
Après cette victoire, le Mali ira au 3ème tour des éliminations et affrontera la République Démocratique du Congo en juin prochain.
Par ailleurs, au même jour, chez les séniors, le Mali s’est incliné difficilement par le score de 2 buts à 1 face aux Lions de la Téranga du Sénégal à Thiès.
Par Safiatou Coulibaly

Meeting d’athlétisme de San
La 27ème édition tenue en toute beauté !
Cela est une tradition, la Fédération Malienne d’Athlétisme dans son programme d’activité organise chaque année, le meeting national de San, dénommé ‘’meeting Boubacar Touré Samson’’. Cette année, la 27ème édition tenue du 29 au 31 mars a fait vibrer la cité de ‘’Karantela’’ au rythme du sport et du fair-play. La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence, de la présidente de la Fédération Malienne d’Athlétisme, Mme Sangaré Aminata Keïta. En somme, l’USFAS est 1er avec 16 médailles ( 6 en or, 8 en argent et 2 en bronze), suivi de l’AS Police avec 15 médailles ( 6 en or, 5 en argent et 4 en bronze) en fin l’AS-Ak en 3ème position avec 6 médailles ( 4 en or, 1 en argent et 1 en bronze).
Tenue du 29 au 31 mars 2019, la 27ème édition du meeting national traditionnel de San a donné son coup d’envoi au Stade Marcel Dakouo de San. La première particularité positive de ce meeting pour cette année, relève du plus grand nombre de participants. De 240 participants en 1980, il a atteint les 530 participants en 2019. Cela, avec 24 clubs affiliés définitifs et plus de 4 affiliés provisoires dont 29 clubs participants. Parmi ces clubs on a au moins un représentant de chaque région du Mali avec des athlètes déterminés.
Dans son mot de bienvenue, Arouna Dicko (le fils ainé de feu Bakary Touré dit Samson, dont l’évènement porte le nom), a remercié la population Sannoise et la fédération malienne d’athlétisme pour la régénération de l’initiative de leur père.
A sa suite, la présidente de la Fédération malienne de l’athlétisme, dira que cette compétition nationale représente une source d’inspiration pour les athlètes maliens. Car, dit-elle, c’est une rencontre qui regroupe tous les athlètes du Mali de toutes les catégories, cadettes, juniors et séniors. « L’enjeu est très important pour ces jeunes athlètes cadets qui découvrent pour la première la fois les champions du Mali, leurs idoles » a-t-elle déclaré, tout en soulignant qu’est ce sont les meilleurs de cette compétition qui seront sélectionnés pour la Réunion d’Athlétisme du Kénédougou (RAK) et les championnats nationaux juniors et séniors.
En outre, elle a souligné qu’une telle rencontre qui regroupe les jeunes venant de toutes les régions du pays de Kayes à Kidal, nécessite une implication forte des autorités politiques et administratives à tous les niveaux de décision.
Dans cette dynamique, elle dira que ce meeting a été saisi par les Sannois comme un forum de cohésion et d’unité nationale, un instrument de promotion sportive, culturelle de développement de la ville de San à l’instar du ’’Sankémo’’.
Les résultats du meeting
A l’issue de la compétition, en 100m homme, Issiaka Djiré de l’AS-AK se place en tête de la course avec 10’’7, alors que chez les dames, c’est Bilamba Dembélé de l’AS-Police qui s’est adjugée la 1ère place avec 12’’07. Dans les 400m homme, Bourama Coulibaly de l'AS-AK, est venu en 1ère position et chez les dames le haut du podium a été occupé par Zeïnabou Maïga de l'AS-Police avec 59" 6.
En 5000m homme, c’est Mohamed Diarra du CDAM, qui s’est adjugé le premier prix au même titre que Adiara Diarra de l’USFAS, chez les dames.
Pour la discipline de triple saut homme, Alou Coulibaly de l’USFAS, a fait le plus grand saut avec 14, 50m à l’instar de Fanta Diawara chez les dames, arrivée première avec un saut de 10,79m.
Dans les lancées de disques, Bouya Keita du Réal et Mamou T Sanogo du Tata de Sikasso, ont dominé chez les hommes et les dames avec respectivement 34,66m et 26,16m de lancée.
Dans la catégorie du poids homme, Mohamed Guindo du CAMD a enlevé le 1er prix avec un jet de 14, 06m au titre qu’Alimatou Traoré du Stade Malien, avec une distance de 11,53 m.
Sur les relais 4×100, l'AS-Police a remporté le 1er prix chez les hommes et l’USFAS est venue en 1ère position chez les dames.
A noter que certains athlètes bien connus, en formation actuellement dans plusieurs pays de l’étranger n’ont pas participé à cette 27ème édition.
Par Safiatou Coulibaly, envoyé spéciale

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here