Événements d’Ogossagou : Le gouvernement tirera la situation au clair

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, a donné l’assurance vendredi dernier, lors du traditionnel point de presse qu’il a animé au siège du Centre d’information gouvernemental du Mali (CIGMA).

Au cours de la rencontre, il a également commenté les principales décisions prises lors du dernier conseil des ministres. A ce propos, le conférencier a souligné que le premier projet de décret adopté par la session a été présenté par le ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique. Ce projet de décret fixe le cadre organique de la Direction des finances et matériel (DFM) du ministère de l’Innovation et de la Recherche scientifique.

La DFM, a-t-il expliqué, est chargée de l’élaboration des éléments de politique nationale dans les domaines de la gestion des ressources financières et matérielles et de l’approvisionnement des services publics relevant de ce ministère.

L’adoption de ce texte vise à doter, pour les cinq prochaines années, ce département ministériel en personnel nécessaire pour la mise en œuvre de ses missions. Le Porte-parole du gouvernement a également informé la presse de l’adoption, en conseil des ministres, des projets de texte relatifs à la création, à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique du Programme de développement intégré des ressources animales et aquacoles.

Ce programme, selon Amadou Koïta, vise essentiellement à contribuer à l’amélioration du sous-secteur de l’élevage et de la pêche ; à contribuer également à améliorer les conditions de vie et des revenus des populations rurales et de promouvoir l’accroissement de la production et de la productivité.

Amadou Koïta a aussi indiqué que des projets de texte relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement du Conseil supérieur de la jeunesse ont aussi été adoptés lors du dernier conseil des ministres.
Cette nouvelle structure aura pour mission d’examiner les politiques et programmes de promotion et d’insertion socio-économique et professionnelle des jeunes et de proposer des actions appropriées en vue d’en assurer leur mise en œuvre effective.

«Le Conseil supérieur de la jeunesse est un organe de discussion, d’échanges et d’orientation. Comme vous le savez, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a dédié son second mandat à la grande cause, à l’épanouissement et à la promotion de la jeunesse malienne, de façon générale. Le Conseil supérieur de la jeunesse est inscrit dans le Programme présidentiel : «Notre Grand Mali avance», a expliqué Amadou Koïta.

Le ministre Porte-parole du gouvernement est revenu sur les récents événements dramatiques survenus au centre du pays, notamment l’attaque contre le village d’Ogossagou.
«Nos compatriotes ont été assassinés par des hommes lâches à Ogossagou. C’était dur et très difficile, mais nous devons encore prier. D’ailleurs, le président de la République a demandé à chaque Malien et à chaque Malienne de prier pour la paix, de prier pour le vivre ensemble, de prier pour la cohésion», a dit M. Koïta qui a aussi insisté sur le fait que les uns et les autres doivent avoir un message de paix, estimant que l’ennemi ne cherche qu’à nous diviser, à nous opposer. Pour le ministre Koïta, il faudra faire attention pour qu’il n’y ait pas d’amalgame. Il a assuré que le gouvernement mettra tout en œuvre pour clarifier cette attaque.

Harouna YOUSSOUF

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here