Eventuel limogeage du Premier ministre Boubèye : L’indécent double-jeu du RPM de BokaryTréta

Le RPM continue-t-il de soutenir IBK, son président fondateur ? Tout en rejetant la confiance de ce dernier en son cinquième Premier ministre ? Du politiquement incorrect !

Maliweb.net Dans son roman « L’âge d’or n’est pas pour demain », l’écrivain ghanéen Ayi Kwei Armah déplorait la situation de cet oiseau qui se nourrit d’asticots et avait un dédain viscéral pour les excréments (milieux de vie de ces asticots). Le RPM aime le pouvoir mais ne se satisfait plus de la méthode de sa gestion ou de son exercice. Le parti présidentiel ne rate aucune occasion pour clamer haut et fort le statut de « président fondateur » reconnu au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Seulement, ces derniers mois, la fidélité et la loyauté du parti à IBK s’étiolent. Certains responsables n’hésitent plus à critiquer la gestion du pouvoir par leur mentor. Le casting gouvernemental fait ainsi souvent l’objet de désapprobations sibyllines.

En l’espace de deux semaines, deux cadres du Rassemblement pour le Mali (RPM) sont sortis dans la presse pour critiquer ce qu’ils appellent « la non-responsabilisation des cadres du parti ». L’ancien chargé de mission de l’ex-ministre Abdramane Sylla, Dramane IC Mallé et le député de Kita, Mohamed Tounkara, le premier dans une lettre ouverte, le second dans une interview, réclament quasiment la primature à BokaryTréta, le président du parti.

Ces prises de positions n’ont certainement pas été exprimées aussi bruyamment sans l’assentiment du président du parti. Celui-là même qui ne cesse de clamer haut et fort sa convergence de vue avec le chef de l’Etat et le chef du gouvernement sur les questions majeures de la gouvernance. Une manière plutôt hypocrite de comportement politique consistant à un sournois double-jeu.

L’on comprend aujourd’hui alors que de façon officielle, le président du parti du tisserand, non moins président de l’alliance Ensemble pour le Mali (EPM, la majorité de soutien politique du pouvoir, soutient IBK et son gouvernement. Mais, de façon officieuse et par personnes interposées, l’enfant de Diondiori pourrait placer des peaux de bananes sur le chemin de la gestion du pouvoir. Alors que l’on peut douter de sa capacité à réussir à la primature dans un Mali aussi envahis de défis dont les plus importants sont des défis sécuritaires.

Par cette attitude de Bokary Tréta et de certains de ses collaborateurs du RPM, comme Nancoman Kéita, Abdramane Sylla, le RPM s’inscrit dans un indécent double-jeu qui n’arrange rien à la situation du pays en proie à des crises multiples.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here