Ultime appel de Mohmoud Dicko ce vendredi : le président de la République visé

1

L’Imam Mahmoud Dicko, après la tenue de son meeting, le 10 février dernier, par la voix de son porte-parole, Issa Kaou Djim, organise un nouveau meeting, le vendredi 5 avril prochain. A en croire le porte-parole du leader religieux, c’est la personne du président de la République qui est visée par l’imam Mahmoud Dicko.
 Pour se faire attendre, après plusieurs interpellations du chef de l’Etat sur la situation du pays dont ils incombent la faute au Premier ministre, l’imam Mahmoud Dicko et son mentor, le chérif de Nioro, Mohamedoune Ould cheickna Bouyé Haïdara, appellent le monde musulman à un meeting qu’ils organisent ce vendredi sur la place de l’Indépendance. Il s’agit pour l’imam et ses compagnons d’aller montrer au chef de l’Etat que le pays dispose des gardiens, prêts à le défendre vaille que vaille.  L’organisation de cette énième rencontre de Mahmoud Dicko a été annoncée par son porte-parole, Issa Kaou Djim. « Depuis un moment, l’imam Mahmoud Dicko avait  promis d’appeler tout le monde, c’est ce jour qui est arrivé, cependant tout le monde est invité à sortir ce vendredi 5 avril à la place de l’Indépendance. Pour la réussite de ce meeting, on invite les commerçants à fermer les magasins. Il ne s’agit pas seulement de Bamako, mais de tous ceux qui peuvent rejoindre la capitale par quelque moyen que ce soit pour répondre massivement à cet ultime appel. Il s’agit d’aller montrer au président de la République quelque chose qu’il ne va pas entendre mais qu’il va voir plutôt. Il ne va pas écouter mais il verra ce qui va se passer. IBK saura que le pays a des gardiens. Il ne s’agit pas encore d’appeler à la démission de Boubèye, nous, on en a fini avec ce dernier, mais il s’agit du président lui-même cette fois-ci. Ce qu’il a dit à Koulouba, ça été entendu par l’imam Dicko », Issa Kaou Djim dixit dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.
Il faut rappeler que lors du meeting du 10 février, les deux leaders religieux avaient interpellé le chef de l’Etat de démettre Boubèye de la primature. Un appel qui n’aurait pas eu de réponse, puisque ce dernier occupe toujours son poste de premier ministre. Est-ce pour aller montrer leurs biceps cette fois-ci au Chef de l’Etat lui-même qui soutient le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. En tout cas, l’heure est grave.
La rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here