Les logements sociaux se font désirer: La pression des autorités sur l’OMH en cause

Après la remise de la liste provisoire des bénéficiaires des logements sociaux, 1re tranche de Bamako pour lesquels 3743 Maliens ont rempli les critères, ça sent de la magouille à l'Office malien de l’habitat (OMH). Selon une source bien introduite, depuis le 12 mars 2019, date à laquelle le jeune ministre Mohamed Sidibé a reçu le rapport définitif de la commission d'attribution des logements sociaux, annexé de la liste provisoire des bénéficiaires, la pression ne cesse de tomber dans tous les sens.

Elle vient de partout (présidence de la République, Primature, Assemblée nationale, mairie du district). Chacun dresse une liste au profit de ses protégés sans prendre en compte les critères définis.
Onze mois, c'est le temps de retard accusé par la commission d'attribution présidée par l’ex-puissant maire de la Commune IV, un proche d'IBK qui lorgnait d’ailleurs le fauteuil du maire central Adama Sangaré. Ce dernier qui a apporté tout son soutien au président lors des dernières élections présidentielles a fini par être seul candidat du côté de la majorité en tout cas.
C'est en guise de récompense que ce prestigieux poste a été confié à Issa Guindo. Et depuis 2 semaines, il nous revient que des inspecteurs du service des domaines, de l'habitat et de l'urbanisme ont élu domicile dans les locaux de L'OMH avec les milliers de dossiers. Que font-ils avec les dossiers des bénéficiaires ? Qui a instruit la mise en place de cette inspection ? Quels sont ses objectifs et son rôle après le travail abattu par la commission ?
Autant de questions qui taraudent les esprits malins. Joint au téléphone, le président de l'Association des demandeurs de logements sociaux qui, pour une première fois a siégé au sein de la commission, se dit confiant en ce qui concerne les résultats de leur commission. A l’en croire, aucune magouille n’a été constatée et les critères sont connus même s’il existe des sous-critères qui ne sont applicables qu'aux soldats tombés sur les champs d'honneur, le cas des 8 soldats tombés à Kidal et les Aigles basketteuses dames qui ont remporté une coupe.
Aujourd’hui les Maliens attendent avec impatience cette liste qui n’a que trop duré. Mais aujourd’hui les seuls responsables de ce retard semblent être du côté de certains cadres des structures citées ci-dessus. Il s’agit entre autres de la présidence, de la Primature, de l’Assemblée nationale, de la mairie du district.
Abdourahmane Doucouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here