Le ministre Zoumana Mory et le syndicat de l’ANASER à couteaux tirés sur un recrutement

Promu contre toutes attentes à la tête du département des transports à la sortie de la présidentielle 2018, Zoumana Mory Coulibaly veut peser de son poids de ministre RPM pour trouver un point de chute à une dizaine de jeunes de son parti, notamment à ANASER de Ségou. Il était question, selon toute évidence, de récompenser leur engagement dans la réélection d’IBK, mais en s’y prenant par des manoeuvres peu officielles il a dû buter contre l’hostilité du comité syndical. C’est ce que rapporte en tout cas une source proche de ladite structure. Contactés par nos soins, des responsables syndicaux nous ont confié que ledit recrutement est illégal et d’autant dangereux pour l’ANASER que celle-ci n’arrive pas encore à affecter huit (8) de ses agents recrutés il y a une année pour cause de sècheresse financière. Ils ont par ailleurs déploré le caractère politique dudit recrutement, juste pour récompenser les jeunes Rpmistes de la 4e région où Zoumana Mory assure la présidence la Fédération RPM. Mais déterminé à aller au bout de son entreprise, le ministre ne semble pas vouloir reculer et aurait fait comprendre aux syndicalistes qu’il n’a besoin de leur accord pour les mesures qu’il juge utile.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here