Logements sociaux à Kambila: les militaires sont craintifs pour habiter une cité militaire

Les logements sociaux attribués aux militaires à Kambila n’enregistrent pas beaucoup de preneurs. Et pour cause ? Pour avoir soutenu que Kati ne fera plus peur à Bamako, les militaires bénéficiaires des logements sociaux à Kambila sont craintifs. Les porteurs d’uniforme sont réticents aux démocrates maliens.

A propos de la privatisation des Sociétés et Entreprises d’Etat
La loi N°041 du 22 février 1994 fixant les principes fondamentaux de la privatisation, des Entreprises du secteur public a été votée. Trente-cinq (35) Sociétés et Entreprises d’Etat ont été liquidées. L’ordonnance N°0067 du 29 février 2000 crée la Direction générale de l’administration des biens de l’Etat (DGAB).
En 2001, le décret N°0026 du 2 janvier fut pris et fixe les modalités de liquidation des EPI et sociétés d’Etat. En réalité, c’est l’adoption de ces textes qui ont permis d’attirer les capitaux étrangers et sur la base desquelles la moyenne bourgeoisie intellectuelle sous Konaré a bâti sa fortune.
Si on prend la loi N°041 du 22 février 1994, outre qu’elle ne s’applique pas à la délégation globale de gestion (la technique de la concession et e l’affermage que l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ) inventé sans texte), mais pire les offres et leurs conditions étaient faites n’importe comment.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here