Demande de démission d’IBK : le CSDM décline toute responsable

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a organisé le mardi 9 avril 2019 à son siège, un point de presse pour démentir son implication dans la publication d’un communiqué qui circule sur les réseaux sociaux, depuis le lundi dernier, demandant la démission immédiate du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita.
Le point de presse était animé par le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed Cherif Haïdara. D’entrée de jeu, il a déclaré que le CSDM n’est ni de près, ni de loin associé à la publication d’un quelconque communiqué demandant la démission immédiate du président de la République.
Selon lui, la vocation du CSDM est de défendre les intérêts matériels et moraux des Maliens établis à l’extérieur. A cet effet, il a ajouté que le CSDM se fixe comme règle d’observer une neutralité en restant équidistant de toutes opinions politiques afin de préserver son équilibre. Il n’a donc pas, dira-t-il, vocation à prendre part dans des actions telle que celle exprimée dans le communiqué.
Aux dires de M. Haïdara, la gestion du CSDM obéit aux règles démocratiques et républicaines. En tant que telle, les membres du CSDM ne peuvent aller à l’encontre de l’avis de la Cour constitutionnelle, selon lui.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here