Les leaders religieux reçus à Koulouba… : Appel à l’union des coeurs et des esprits

Tous les intervenants ont souligné la gravité de l’heure et exhorté l’ensemble de nos
compatriotes à se donner la main dans le cadre de la recherche des voies et moyens pour une sortie de crise

Le chef de l’Etat avec les leaders religieux…
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a rencontré hier, en début de soirée au Palais de Koulouba, les leaders religieux pour échanger sur la situation du pays. C’était en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et d’autres personnalités.
Tour à tour, le président du Haut conseil islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, le président du Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, Cherif Ousmane Madani Haïdara, l’archevêque de Bamako, Cardinal Jean Zerbo et le représentant de l’Eglise protestante, Nouh Ag Infa Yattara ont salué le chef de l’Etat pour avoir pris cette bonne initiative de les rencontrer.

Unanimement, les leaders religieux ont pointé la dégradation de la situation sécuritaire du pays marquée notamment par des attaques terroristes. Ils ont prié pour le repos de l’âme de toutes les victimes civiles et militaires.

Aux termes des échanges, le président du Haut conseil islamique a déclaré qu’il est toujours bon qu’on se mette ensemble pour écouter le message plein de sagesse, estimant que nous avons besoin aujourd’hui au Mali de nous remettre en cause, de faire en sorte que nous puissions aller ensemble pour faire face aux défis qui nécessitent l’union des coeurs et des esprits.

L’imam Dicko est revenu sur les récents drames qui ont eu lieu dans notre pays, invitant tout le monde à l’union sacrée pour que ces événements ne se reproduisent plus au Mali. «Aujourd’hui, nous avons besoin de nous écouter et d’aller vers l’essentiel qui est la préservation de notre patrie, le vivre ensemble que nous avons comme valeur cardinale. Ce qui se passe aujourd’hui entre les différentes communautés, les voisins, cela n’est pas le Mali et n’est pas digne du Mali. Il faut nécessairement qu’on trouve les voies et moyens pour dépasser cette période combien difficile», a invité le président du HCI.

Visiblement heureux après la rencontre, le président de la République a d’abord rendu grâce à Dieu qui fait que, chaque fois, qu’un écueil se présente, qu’on puisse le surmonter. Selon le président Kéïta, rien ne sert de cacher que la semaine dernière a été une semaine d’angoisse pour les Maliens, surtout avec toutes les annonces qui avaient été faites. «On avait craint un vendredi très sombre, il n’en fut pas grand chose et heureusement», s’est-il réjoui.
Pour le chef de l’Etat, ceux qui ont voulu marcher l’ont fait dans les règles de l’art, ajoutant que les forces de maintien d’ordre ont fait leur travail correctement, avec professionnalisme.

«Je voudrais les féliciter, féliciter aussi les organisateurs qui ont su encadrer leur marche, à part quelques dérapages comme toujours», a-t-il affirmé.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here