Coopération décentralisée entre Tringa Maréna et Choisy le Roi : Pose de la première pierre d’un marché à Lambatara de plus d’un demi-milliard de FCFA

7

C’est sous un soleil de plomb et au rythme des tam-tam, chansons et danses des populations des cinq villages de la Commune rurale de Tringa Maréna (Cercle de Yéimané, Région de Kayes) que la première pierre du marché de Tringa Maréna, à Lambatara, a été posée le 7 avril 2019.

C’était en présence du secrétaire général du Ministère du Commerce et de la Concurrence, Adama Yoro Sidibé, du préfet du cercle de Yélimané, Fadio Fané, des différentes parties prenantes engagées dans la mise en œuvre du projet d’ un marché digne de ce nom dans la commune de Maréna Tringa qui coûtera la bagatelle de plus d’un demi milliard de FCFA (545 748 20 FCFA).

Il s’agit notamment de la Commune de Tringa Maréna, la ville de Choisy le Roi, l’AMSCID (l’Association malienne de solidarité et de coopération internationale pour le développement), l’Association des originaires de Tringa Maréna résident en France, la Fondation d’entreprises, Sadev Coopération, Développement, Agence France de Développement, F8 Architecture urbanisme paysage, Service public de l’assainissement francilien, de l’UFAC (l’Association des femmes Africaines de Choisy le Roi), etc.

Ce marché pour Tringa Maréna coûtera 833 204 euros soit 545 748 620 FCFA. L’Agence Française de Développement assurera les 57% du fond, soit 308 505 000 FCFA ; la Fondation Sadev développement coopération pour 113 181 380 FCFA, soit 21% ; la Mairie de Choisy le Roi, pour près de 32 750 000 FCFA, soit 5% ; les compatriotes de la diaspora, les ressortissants du Tringa résidents en France, pour 30 946 765 FCFA, soit 6%. Ledit marché sera bâti sur une superficie de six hectares mis à la disposition du projet par la Mairie de Tringa, soit 24 963 360 FCFA, soit 5% de contribution ; le cabinet d’architecture F8, par le travail bénévole, déboursera 32 131 025 FCFA, soit 6%. Et l’AMSCID, étant à l’origine du projet, a contribué de toutes ses forces à la réussite dudit projet. Le but est de promouvoir des activités commerciales qui répondent aux attentes des consommateurs et des commerçants, renforcer les compétences territoriales généré des ressources, inclure les femmes et les jeunes au projet de développement économique.

Le président de l’AMSCID, Bassirou Diarra a rappelé que leur contribution est de faire du marché de Lambatara, le Rungis de la Région de la Kayes, partageant des frontières avec trois pays (Sénégal, Mauritanie et la Guinée). Pour sa réussite, Bassirou Diarra a lancé un appel à l’endroit des autorités maliennes afin qu’elles soutiennent et accompagnent ce partenariat si exemplaire, autour du marché du Tringa. Il a aussi demandé aux élus, aux populations de la Commune rurale de Tringa, à la commission de suivi du marché, de s’approprier cet équipement exemplaire, dans sa gestion, dans son fonctionnement, dans son entretien et dans la durée, pour une action pérenne, en vue d’atteindre les objectifs visés : procurer, générer des ressources pour la commune, pour le bien être des populations.

Le Maire de la commune de Tringa Maréna, Mamady Tounkara, a salué cette coopération avec le peuple français à travers la réalisation d’un marché hebdomadaire à Lambatara. «Nous souhaitons vivement voir cette collaboration, s’étendre à d’autres secteurs de développement de notre localité, en l’occurrence : l’économie, l’assainissement, l’électricité, le sport, l’agriculture et la pêche. Car notre commune, zone sahélo saharienne, souffre d’un déficit d’eau, pour le maraichage, l’élevage, et l’insuffisance de périmètres maraichers pour les femmes, le manque de jumelage entre les jeunes dans le domaine de sport», a déclaré M. Tounkara.

La coordinatrice générale de la Fondation Sadev Coopération Développement, Mme Camille Traoré, ce projet ambitieux de volonté commune est un aménagement d’avenir pour l’avenir. Le premier adjoint au Maire de la Ville de Choisy le Roi, Patrice Diguet, a salué l’extraordinaire accueil réservé par les 17 300 habitants de Tringa Maréna à leur endroit. Avant de jouer le rôle capital joué par feu Samby Kanté (maire de Tringa) et Daniel Davise (son homologue de Choisy le Roi) pour que ce jour soit. Le représentant de la diaspora, Mohamed Gassama, a remercié tous les partenaires sans lesquels le projet ne verra le jour. Ils se sont tous engagés à jouer pleinement leur rôle pour sa réussite.

Le secrétaire général du Ministre du commerce et de la concurrence, Adama Yoro Sidib, a salué ce bel exemple de coopération, de co-développement entre Tringa Maréna et la ville de Choisy le Roi, avant de souhaiter l’arrivée d’autre partenariat du genre à d’autres communautés. S’agissant de l’Etat, dit-il, il ne ménagera aucun effort pour accompagner pour la bonne marge de ce projet afin que les donateurs aient le courage , soient motivé de poser d’autres actes du genre.

En marge de la pose de la première du marché, a eu lieu une signature de convention (4ème du genre) entre les différentes parties de la convention opérationnelle pour le marché de Tringa pour que l’ensemble populations sachent que l’opération n’est pas une banale affaire. Les trois conventions signées avant sur le même projet étaient : la convention partenariale (signée à la Mairie de Choisie le Roi qui engage l’ensemble des parties à être ensemble jusqu’à la fin ) ; le document de financement paraphé entre la Mairie de Choisy le Roi et l’AFD ; la convention de rétrocession qui stipule que l’AFD vers l’argent à la Mairie de Choisy le Roi qui a choisi à son tour un opérateur qui suit l’exécution du projet SADEV.

Un match amical à l’honneur de la délégation française a mis fin à la journée. Il a opposé l’équipe dénommée Choisy le Roi contre celle de Tringa Maréna. Les 22 acteurs se sont neutralisés par 3 buts partout. Le fair-play qui a prévalu durant la partie a été fortement apprécié par les hôtes du jour.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here