Nouvelle tournure chaotique du football malien : Le CONOR pris en otage entre la loi de la force et de la force de la loi

5

Depuis le 15 novembre 2018, la crise du football malien a pris une nouvelle tournure chaotique par la faute de l’Etat malien en empêchant l’exécution stricte de la sentence du 15 novembre 2018 à travers le blocage du démarrage du championnat national le 9 février dernier via le ministère des sports. Du coup le CONOR se voit totalement pris entre les feux de la loi de la force de l’Etat malien en complicité avec l’incohérence de la feuille de route de la FIFA et la force de la loi du tribunal arbitral du sport à travers la sentence du 15 novembre 2018, dont les décisions doivent s’appliquer à toutes les associations et fédérations sportives de diverses disciplines dont la FIFA.

Après trois(03) ans de crise aigue et sans précédent dans les annales du football malien, on pensait que la FIFA et le TAS avaient définitivement résolu cette crise à travers leurs bonnes décisions. Si la FIFA a mis en place un comité de normalisation le 10 janvier 2018 avec une feuille de six points, le TAS lui a rendu une décision de justice le 15 novembre 2018 qui fait revenir le football malien à la saison 2013-2014 que la présidente du comité de normalisation devrait appliquer pour mettre définitivement fin à la crise. Au moment où Mme Daou Fatoumata Guindo s’apprêtait à exécuter la sentence du 15 novembre 2018 en voulant organiser le championnat sur la base des 16 clubs mentionnés le 9 février dernier, qu’elle s’est vue subitement stopper par le gouvernement malien à travers le ministère des sports. Face à cette impasse la FIFA invita certains acteurs de football à Zurich le 27 Février pour dit-elle faire comprendre le contenu de la sentence qui a suscité certaines incompréhensions de la part de certains membres frappés par la décision de justice de la cour suprême du football mondial. Mais hélas cette rencontre n’a accouché que d’une souris pire ce fut le comble de l’incohérence de la FIFA à travers sa feuille de route du 18 mars 2019 qui donna une nouvelle tournure chaotique du football malien.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here