Forum sur le coton : Les paysans s’engagent pour une production d’un million de tonnes

L’assurance a été donnée hier par le président de l’APCAM. La barre est placée très haut pour la campagne agricole 2019-2020

Le prix d’achat du coton graine est fixé à 275 Fcfa pour la campagne 2019/2020
Le coton ou encore «l’or blanc» occupe une place de choix dans l’économie nationale. Le secteur contribue dans la formation du PIB à hauteur de 15%. Pendant les six dernières campagnes, la production cotonnière a connu un accroissement régulier au Mali. Elle est passée de 449.646 tonnes en 2012/2013 à 728.606 tonnes en 2017/2018. C’est dans cet ordre d’idée, a rappelé le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali, Bakary Togola, que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a émis le vœu d’étendre la production du coton graine à un million de tonnes pour la campagne 2019/2020.
Bakary Togola s’exprimait hier au Centre international de conférence de Bamako lors de la cérémonie d’ouverture du forum sur les perspectives de la production cotonnière au Mali. La rencontre était placée sous la présidence du chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga, en présence des membres du gouvernement, des responsables du secteur du coton et de nombreux producteurs de coton.
La rencontre visait à définir les perspectives pour la campagne cotonnière 2019/2020 et informer les producteurs de coton sur le bilan de la campagne 2018/2019, annoncer le prix d’achat du coton graine au titre de la campagne 2019/2020 et informer les producteurs de coton sur le prix de cession des intrants et des équipements agricoles dans le cadre de la subvention. Elle avait également pour objet de requérir l’engagement des producteurs de coton pour l’atteinte de l’objectif d’un million de tonnes de coton graine au titre de l’année 2019/2020.
A l’entame de ses propos, le Premier ministre a indiqué qu’il est convaincu que cette rencontre constitue un objectif qui est à notre portée. Soumeylou Boubèye Maïga a souligné que la production du coton occupe une place majeure au Mali. «Nous ferons tout pour accroître nos efforts notamment en matière de capacité de transformation et d’égrenage du coton», a-t-il assuré, ajoutant que le gouvernement doit réaliser un certain nombre d’usines afin d’égrener les quantités de coton qui seront produites.
Par ailleurs, il a rassuré les producteurs de coton de l’accompagnement du gouvernement pour atteindre les objectifs. Il a enfin, invité, au nom du chef de l’Etat, tous les participants à réunir les efforts et se concerter davantage afin d’atteindre l’objectif du président de la République.
Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a souligné que ce vœu du président est assez réaliste compte tenu des potentialités agricoles du pays. «Nous avons les superficies, le savoir-faire et des équipements», a-t-il rappelé, avant d’ajouter que depuis le premier mandat du président de la République, le taux d’équipements a fortement augmenté au niveau du monde rural. Il a également ajouté que si le Mali a une bonne pluviométrie, l’année prochaine, il est possible que la production dépasse un million de tonnes.
Par ailleurs, le Dr Nango Dembélé a invité les producteurs de coton à écouter l’encadrement technique, à mettre l’accent sur le rendement et à éviter d’utiliser les enfants dans les travaux champêtres. Ce qui devient un facteur de qualité exigé par les acheteurs sur le marché international.
Quant au président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (CSCPC) et président de l’APCAM, Bakary Togola, il a rappelé que le président de la République a annoncé son souhait d’atteindre un million de tonnes de coton graine pour la campagne 2019/2020. A cet effet, il a, au nom des producteurs de coton, pris l’engagement que cet objectif sera atteint.
Le président de l’APCAM a ensuite révélé que le prix d’achat du coton graine au titre de la campagne 2019/2020 est de 275 Fcfa le kg contre 250 Fcfa la campagne dernière. De son côté, le président directeur général de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT), Baba Berthé a annoncé que l’égrenage de la production de l’année dernière tend vers sa fin.
«La dernière usine qui est en fonctionnement est celle de Kita. Le dernier kg de coton doit être égrené aujourd’hui ou demain», a-t-il précisé. Il a saisi l’occasion pour renouveler l’accompagnement de sa structure dans l’atteinte des objectifs. Des témoignages de reconnaissance des délégués des quatre filiales coton du Mali à l’endroit du président de la République ont été autres temps forts de la rencontre.

Mariam F. DIABATé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here