Attaque des fidèles de M’bouille Haidara : « C’est grâce au Chérif qu’IBK détient l’exécutif. Il ne devrait pas accepter que cela arrive malgré les divergences de vues » dixit l’honorable Tenin Simpara.

4

Durant la semaine écoulée une délégation de l’ADP-Maliba s’est rendue auprès des fidèles du Chérif. La députée de la commune 1 en a profité pour régler ses comptes avec le locataire de Koulouba.

Dans la foulée de la marche des religieux, une agression a été perpétrée contre la

Zawiya en face du petit portail de l’Assemblée Nationale. Il s’avère que le maître des lieux est M’bouillé Haidara, le puissant allié du Président d’Honneur de l’ADP-Maliba .

Accompagnée d’une importante délégation de son parti, Ténin Simpara n’a pas hésité à manifester sa frustration. Constatant l’ampleur des dégâts où on pouvait voir les impacts des balles et gaz lacrymogènes utilisés contre les adeptes du Chérif, la parlementaire a estimé que la responsabilité incombe à une seule personne : IBK.

En effet, face aux proches de M’Bouillé Haidara aux environs du marché SUGUNI KURA, l’ancienne de SABATI 2012 a d’abord remercié son parti pour la visite de soutien au Chérif, avant d’indiquer être aussi par les fidèles de ce dernier. Se réclamant être encore à l’école du Chérif de Nioro, la députée n’est pas allée par quatre chemins pour fustiger l’ancien allié de son parti, à savoir l’actuel Chef de l’Etat. Et de déclarer que les agresseurs de la Zawiya ne peuvent répondre qu’aux ordres du régime d’IBK. « J’avoue qu’il a été ingrat pour en arriver là car il ne devait aucunement oublier que le Chérif fut son soutien aux moments où il cherchait à émerger ». Elle est allée plus loin dans ses propos en indiquant que c’est grâce au leader religieux que l’exécutif a échu à IBK et qu’il Il ne devait pas accepter, par conséquent, que cela arrive « malgré les divergences de vues ». « Il devrait s’en souvenir et condamner ce qui a été fait. Si des forces de l’ordre viennent brutaliser des fidèles de notre Zawya sans inquiéter les deux mosquées aux environs ça veut tout dire ! Or, il y avait des personnes âgées sur place qui ont failli succomber aux gaz lacrymogène et je ne peux le cautionner », a-t-elle expliqué.

Selon elle, le groupe parlementaire ADP prépare la réplique car une interpellation du Gouvernement serait à l’étude pour convoquer éventuellement le ministre de tutelle et tirer au clair l’agression. En tout état de cause, l’ADP-Maliba compte bien faire entendre sa voix sur cette violation d’un lieu de culte.

Idrissa KEÏTA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here