Ciel très orageux à l’ADP Maliba : Bientôt la fin du jeu trouble de l’honorable Amadou Thiam

7

- Bamada.net
L’Alliance Démocratique pour la Paix avait fortement marqué les esprits au sortir de la présidentielle de 2018, avec une honorable et légitime troisième place. Ce classement aurait pu être autrement, le pourcentage aussi, si les conditions de l’organisation n’avaient pas été suicidaires.

Le Figaro du Mali avait ébauché le malaise qui prenait forme au sein de ce parti qui n’a pas encore dit son dernier mot. L’ADP Mali connait une certaine indiscipline au plus haut sommet à en croire nos informations. Nous avions révélé les froides relations et même les initiatives individuelles qu’auraient prises, depuis quelques mois, le Président Amadou Thiam et le secrétaire général Sory Ibrahima Traoré.

D’où serait venu ce malaise ? Une ambition prématurée ou démesurée ? Le parti devrait, depuis le Février 2019, tenir son deuxième congrès pour légitimer des responsables censés parler au nom du parti. L’attitude de ces dernières semaines de l’honorableThiam aurait révolté beaucoup de responsables du Comité Exécutif, à commencer par Aliou Diallo. Cet opérateur minier avait lui-même mis sur pieds le parti, avec une équipe de jeunes et de femmes engagés à faire la politique autrement.

Mais pour le cas du député de la commune V, Amadou Thiam, la déception se serait emparée de certains cadres du parti, surtout du président d’honneur qui compte mériter cet honneur. La goutte qui a fait déborder le vase aurait été le mépris et les tentatives de sabotage visant à empêcher toute participation au meeting du 5 Avril à l’appel de Bouyéet de Dicko. « Notre parti n’est pas un parti ‘’prostitué’’, nous devons être reconnaissants envers le Chérif de Nioro. Parmi tous les hommes politiques, c’est notre candidature qu’il a soutenue. Au moment où il se bat contre des comportements que nous avions aussi dénoncés, c’est incompréhensible que nous soyons à l’écart » nous a expliqué une personne au parfum de bien de choses.

L’ADP Maliba devrait donc avoir de la gratitude envers Bouyé Haidara, c’est un parti animé par des convictions et la cohérence voudrait que le combat se poursuive afin de redresser la gouvernance.

L’absence de l’honorable Amadou Thiam à la marche du 5 Avril aurait fini de convaincre Aliou Diallo et tant d’autres militants du parti que le choix de l’ambition l’aurait emporté sur celui du collectif. D’après des confessions auprès du Figaro du Mali, des tractations auraient tourné autour d’un poste ministériel, celui des Maliens de l’Extérieur qui pourrait être attribué au jeune élu, l’honorable Thiam. Pourtant ce poste est tenu par le gros et grand allié d’IBK, c’est-à-dire l’Adema.

Récemment à Koulouba, Amadou Thiam et une délégation avaient répondu à la cérémonie de remise de l’avant-projet de révision constitutionnelle. Notre interlocuteur précise qu’ils n’avaient aucune légitimité et aucun mandat à agir. Des démarches seraient d’ailleurs en cours pour l’organisation du 2ème congrès. Environ 80 membrescomposeraient le Comité Exécutif dont le mandat aurait pris fin depuis le 08 Février 2019. Plus d’une soixantaine auraient déjà adhéré à l’organisation d’un congrès pour examiner la situation du parti et donner suite à des agissements qui auraient atteint un point de non-retour.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here