Mali: La cote de popularité de la France passe de 80% à 20% en six années. Voici la cote de la Chine, de la Russie, des USA, ….

Réputé pour ses sondages « proches de la réalité », l’Institut Guindo vient de rendre public son dernier sondage. «Un sondage afin d’évaluer l’opinion de la population sur l’actualité que traverse notre pays ». Il s’est déroulé du samedi 6 au mercredi 10 avril 2019 sur un échantillon de 1275 individus dans le district de Bamako.

«Notre pays (le Mali) connaît actuellement les signes d’une grande mésentente entre nos différentes autorités (administratives et religieuses). Si ce début de crise n’est pas bien géré, nous risquons de perdre le peu de stabilité qui nous reste», rappelle Sidiki Guindo, Ingénieur Statisticien Économiste et auteur principal du sondage.

Pour chacun des pays ou organisations suivants, dites-moi si vous avez une opinion très favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable ou très défavorable ?
– La France : 16.9% des Bamakois ont une opinion favorable pour ce pays alors que 80.3% ont une opinion défavorable (2.8% n’ont pas pu donner d’opinion).

– Les États-Unis : 54.2% des Bamakois ont une opinion favorable alors que 33.8% ont une opinion défavorable (12.0% n’ont pas pu donner d’opinion).

– La Chine : 70.5% des Bamakois ont une opinion favorable alors que 19.51% ont une opinion défavorable (10.3% n’ont pas pu donner d’opinion).

– La Russie : 68.3% des Bamakois ont une opinion favorable alors que 15.6% ont une opinion défavorable (16.07% n’ont pas pu donner d’opinion).

– La MINUSMA : 16.5% des Bamakois ont une opinion favorable alors que 76.5% ont une opinion défavorable (9.0% n’ont pas pu donner d’opinion).

Au vu de ces différents résultats et en tenant compte de certaines réalités de terrain, les conseils suivants s’imposent :
– À l’ambassadeur de France au Mali : un adage dit que « les pays n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts », comme la France est un pays, donc …. Cependant, je vous conseille de nous permettre de tirer notre épingle du jeu à côté des différents intérêts de la France. La cote de popularité de votre pays est passée de plus de 80% (en 2012) à moins de 20% aujourd’hui. Nous risquons tous gros dans cette affaire !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here