Primature : Soumeylou Boubèye Maïga a préféré la démission à l’humiliation

A quelques heures du vote de la motion de censure à l’assemblée nationale contre son gouvernement le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a présenté sa démissionné au président de la République.
 Acculé, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a fini par jeter l’éponge. C’est tard dans la nuit qu’il a informé les ministres de sa démission à travers un message écrit : « Bonsoir Mesdames et Messieurs les Ministres : Je m’excuse  pour l’heure tardive.
 J’ai remis ce soir au Président de la République ma démission et celle de notre Gouvernement. Je lui ai exprimé notre reconnaissance et notre gratitude pour sa confiance et notre fierté d’avoir pu servir notre pays et nos concitoyens à un si haut niveau dans une période cruciale de notre histoire. A toutes et à tous merci pour votre accompagnement et votre solidarité. SBM ». Peut-on lire dans le message.
La situation était devenue intenable pour Soumeylou Boubèye Maïga. En effet, ce vendredi 19 avril 2019, l’Assemblée nationale devrait voter la motion de censure déposée contre son gouvernement par des députés du parti présidentiel, RPM (Rassemblement pour le Mali) soutenus par leurs collègues de l’opposition. La démission de Soumeylou Boubèye Maïga était demandée par le président du Haut conseil islamique, l’imam Mahamoud Dicko et le Chérif de Nioro. En plus depuis l’élection présidentielle de 2018, Soumeylou Boubèye Maïga était boudé par une bonne partie de l’opposition politique.  Avec cette démission du Premier ministre, la tension politique devra baisser un peu dans le pays.
Abdrahamane Diamouténé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here