Après la démission de SBM et de son gouvernement : Le FSD et la COFOP appellent à la création d’un vaste mouvement national pour « restaurer la dignité » du peuple malien

Dans un communiqué conjoint publié le vendredi 19 avril, le lendemain de la démission du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et de son gouvernement, la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) et le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) ont appelé l’ensemble des forces patriotiques à se retrouver dans un vaste mouvement national pour «restaurer la dignité » du peuple malien.

La démission de Soumeylou Boubeye Maiga et de son gouvernement ne met pas fin aux combats de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) et du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD). Ils promettent de se battre jusqu’à « la restauration de la dignité » du peuple malien. En effet, ces deux coalitions d’opposition maliennes ont, lors d’une séance extraordinaire le 19 avril 2019, pris acte de la démission du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et de son Gouvernement. Cette démission est intervenue, selon la COFOP et le FSD, à la suite d’une mobilisation « exceptionnelle du peuple malien à l’appel du respecté Imam Mahmoud Dicko sous le haut parrainage du vénéré Cherif de Nioro, de nos deux organisations, d’autres partis politiques, des activistes et d’une frange importante de la société civile ». À lire le communiqué conjoint, les deux fronts se réjouissent que cette dynamique populaire ait été parachevée par le dépôt d’une motion de censure soutenue par de nombreux Groupes parlementaires de l’Assemblée nationale du Mali. « Considérons cependant que la démission du Gouvernement n’est qu’une étape de notre lutte pour plus de justice sociale, une meilleure gouvernance dans un Mali uni, prospère et en paix », lit-on dans le communiqué signé de l’Honorable Soumaila Cissé et de Mamadou Traoré.

Par ailleurs, ils ont réitéré leur demande d’instaurer un dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques et sociales significatives du Mali dont la finalité serait d’établir un diagnostic précis des maux dont souffrent notre pays et de leur apporter des solutions efficaces et pérennes. « Conscients des délais de préparation d’un tel dialogue, proposons que soit adopté sans délai et préalablement à toute autre initiative, un Accord politique clair de partage de responsabilités assorti d’une feuille de route transparente connue de tous », écrivent-ils avant de saluer tous les Maliens pour ce combat au service du Mali.

La Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) et le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) sont plus que déterminés pour l’atteinte de leur objectif, un Mali meilleur. Pour cela, ils appellent l’ensemble des forces patriotiques à se retrouver dans « un vaste mouvement national pour restaurer la dignité » du peuple malien

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here