Boubou Cissé, nouveau premier ministre: Exit le Tigre, le nouveau PM est un jeune !

Après la démission du Tigre du poste de Premier ministre, le choix du docteur Boubou Cissé, comme chef du gouvernement a une signification double. D’abord, il s’agit là d’un choix à forte connotation politique. D’ores et déjà, le président IBK avait dit, lors de sa réélection pour un second mandat, qu’il le placerait sous le signe de la promotion de la jeunesse et de la femme.

La nomination de Kamissa Camara au poste très stratégique des Affaires Etrangères en est la preuve. En procédant ainsi, il gagnerait l’estime d’une bonne frange de la population malienne.
Ensuite, le choix du brillant docteur est la récompense d’un mérite et de la compétence. Il faut dire que Boubou fait partie de ces rares jeunes qui ont toujours fait honneur aux moins âgés de ce pays. Son nom ne fut point nommé, de près ou de loin, dans une quelconque scabreuse affaire. Et, il a toujours su faire face aux difficultés liées à son travail, qu’il fut, ou ministre des Mines, ou des Finances et de l’Economie.

Il s’agit là d’un coup de maitre de la part du président. D’un seul geste, il a su lier l’utile à l’agréable. L’on se demande même pourquoi un tel choix ne survint pas plus tôt. Peut-être que cette décision était déjà dans ses plans mais qu’il voulait le mettre en œuvre un peu plus tard. Peut-être aussi que jusque-là, il avait besoin d’un vieux tigre expérimenté, et ce, peu importe qu’il soit quelque peu impopulaire, pourvu qu’il sache gérer le pays.

Au moment où nous mettons sous presse cet article, des consultations sont en cours pour former un nouveau gouvernement. S’agira-t-il d’un remaniement en profondeur ou d’un simple réaménagement ? Tout porte à croire que la forte mobilisation populaire et politique pour faire partir SBM, a dû changer les plans du président IBK. Et, il n’est pas à exclure que l’on assiste à un profond remaniement, même si quelques cadres vont rester.

Toutefois, un si jeune Premier ministre dans l’histoire du Mali est assez rare pour être applaudi. Et, lorsque ce jeune est aussi un cadre valable et compétent, en plus de sembler jouir d’une véritable intégrité, sa nomination ne peut qu’être saluée. Les défis sont nombreux, et leur résolution est une tâche ardue. Pour le bonheur du Mali, pourvu qu’il soit, lui et la nouvelle équipe gouvernementale, à même de guider le pays vers le bon chemin.

D’ores et déjà, des dents se grincent au sein de la classe politique, notamment dans le camp de la majorité présidentielle. Voudront-ils une nouvelle fois, tenter une motion de censure afin d’imposer à IBK un PM RPM ? L’avenir nous le dira. Cependant, Dr Cissé devra s’attendre à une forte inimitié. Au sein de la classe politique, très peu seront tendres envers lui, peu importe qu’il fasse bien ou pas son travail.
Mais, pour l’instant, la jeunesse jubile. « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », semble-t-elle chanter en chœur et par cœur.

Ahmed M. Thiam

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here