Lutte contre les maladies oculaires : Des jeunes de Kalaban-Coro dans la prévention

Avec une équipe de médecins mobiles, des jeunes volontaires offrent des journées de consultation gratuite en ophtalmologie aux populations à revenus bas. La Commune rurale de Kalaban-Coro a bénéficié de ces journées les 19 et 20 avril.

 

“Vous pouvez entrer madame”, “moi ?” “Oui” ordonne Mamadou Bah. Assis depuis sa chaise en métal, il oriente les patients vers la salle de consultation. Sans perdre de vue les nouveaux arrivants, en fin habitué, le jeune continue son travail. Il s’adresse à un vieil homme assis à côté de lui “après ces 5 femmes, mon père vous allez passer”. Des consignes aussitôt suivies à la lettre sans plainte. Tout ou presque, se déroule comme dans un Centre de santé communautaire. A la différence, les patients ne payent ni de tickets d’entrée ni de frais de consultation.

Kalaban-Coro. Depuis deux jours, une partie du domicile de l’ancien chef de quartier, feu Mamadou Kanté a été aménagé en salle de consultation ophtalmologique. Avec leurs différents appareils, des médecins de l’Association Temps d’aide Mali consultent gratuitement tout le monde. Jeune action pour le développement de Kalaban-Coro (JADK) et l’Association des jeunes volontaires pour la santé et l’entre-aide au Mali (AJVSEM), deux associations de jeunes, sont à la base de ces journées.

Une occasion vite saisie par Mme Kanté Djénéba Konaté, habitante à Kalaban-Coro. Elle attend patiemment son tour. Bien qu’elle porte déjà des verres corrigés, la patiente a profité de ces journées pour faire son contrôle médical. A sa sortie de la salle de consultation, elle est orientée par deux autres dames. L’une l’enregistre et l’autre lui explique le diagnostic de l’ophtalmologiste. Résultat : pas de problème majeur. Elle doit changer ses verres correcteurs.

 

Près de 400 personnes consultées

Avec une prévalence de la cécité d’environ 1,2 %, en Afrique subsaharienne, plusieurs études ont démontré que la cataracte, le trachome, le glaucome, l’onchocercose et la xérophtalmie sont les principales causes de cécité.

Comme la vieille Djénéba, ces deux jours de consultation ont permis à près de 400 personnes d’être informées sur le niveau de leur vision. Les cas d’urgence qui nécessitaient des interventions chirurgicales ont été orientés à la clinique de Temps aide Mali. Tout comme la consultation, l’intervention est aussi gratuite. Seuls les médicaments sont à la charge du patient.

Un satisfecit selon Seydou Keïta président de Jeune action pour le développement de Kalaban-Coro. Pour qui, l’association va continuer à participer aux activités de développement humain durable dans leur commune.

Il s’agissait, à travers l’organisation de ces journées, selon le porte-parole de AJVSEM Mamadou Bah, de venir en aide aux populations les plus vulnérables à travers tout le Mali. “Depuis le début de l’année, avec notre partenaire Temps d’aide Mali nous avons déjà fait plus de 400 consultations ophtalmologiques gratuites à travers les différentes communes de Bamako”. La nouvelle destination de l’association est orientée dans les prochains jours sur Ségou.

L’initiative a été bien accueillie par la population de Kalaban-Coro qui a reformulé son souhait de la pérenniser et de l’étendre à d’autres zones éloignées de la Commune.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here