L’affaire du « Fonctionnaire le corrompu » du Mali en justice : Mamadou Sinsy Coulibaly et son avocat empêchés d’entrer au tribunal de la commune IV

Le bras de fer entre le patron des patrons maliens, Mamadou Sinsy Coulibaly et le président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily est devant la justice. La première audience qui devait avoir lieu hier, mercredi 24 avril 2019, n’a pas pu se tenir parce que des jeunes manifestants ont empêché Mamadou Sinsy Coulibaly et son avocat d’entrer au tribunal de grande instance de la commune IV où devait se tenir le procès. Il était poursuivi pour : « outrage à Magistrat et menace »

Comme on pouvait s’y attendre, hier, mercredi, très top le matin, le Tribunal de grande Instance de la Commune IV du district de Bamako a été encerclé par les forces de l’ordre. Les raisons : le procès opposant Mamadou Sinsy Coulibaly au président de la Cour suprême du Mali devait se tenir là-bas.

Quant à la population, elle est sortie massivement pour soutenir le patron des patrons maliens. Jeunes, femmes, vieux, les manifestants scandaient : « tout sauf le jugement de M. Sinsy Coulibaly à propos des vérités qu’il a dites sur Nouhoum Tapily ». Ces manifestants étaient composés des syndicalistes des commerçants détaillants du Mali, des représentants de la société civile, du secteur privé et des personnalités individuelles. Beaucoup d’entre eux sont munis des pancartes sur lesquelles étaient écrits : «la cour suprême sans Tapily » ; « Tapily dégage, Tapily démissionne, Tapily corrompu » ; « On n’accepte plus que nos maigres ressources soient détournées par des corrompus. La corruption est interdite au Mali », « le Mali n’est pas un pays pauvre, il est plutôt pris en otage par une petite minorité, une bande de voleurs qui dérobe les deniers publics » ; « Du jamais vu, au lieu de juger les voleurs ; ils préfèrent plutôt juger les honnêtes ça ne va pas se faire en notre présence ».

Venu de Sebenikoro pour apporter son soutien au président du CNPM, Doudou Keita a partagé avec nous ces expressions : « Je suis là pour défendre ma patrie parce que cette affaire ne concerne pas que Sinsy seule, mais l’ensemble du peuple malien. Cette corruption en cours au Mali a été combattue sans succès par Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, ATT et même IBK.Tout le monde connait ce qui se passe dans ce pays, rien ne va au niveau de la justice à cause de cette corruption. Sinsy n’est pas un pauvre, s’il le voulait, il pouvait cacher cette affaire à tout le monde. Mais il a fait cette révélation pour le peuple. Je suis là pour également dire que Sinsy ne sera pas jugé et même s’il sera jugé, qu’ils jugent et condamnent d’abord Nouhoum Tapily. On veut que Tapily dégage parce que c’est un criminel ».

Pour sa part, Boubacar Keita, un autre manifestant devant le tribunal de la commune IV estime « qu’il ne faut pas s’arrêter à Tapily. Tellement qu’il y a de la corruption au Mali que seuls les enfants des riches ou ceux qui ont de l’argent passent au concours de la fonction publique. Alors que ceux qui font ces pratiques, ont été gratuitement envoyés à l’école par l’Etat avant d’avoir leurs connaissances qui leur permettent de voler aujourd’hui. Ces voleurs sont tous des milliardaires qui ont des villas partout. Je crois que s’il y a un moyen, le président IBK doit être jugé à cause de la montée en puissance de la corruption parce que c’est lui le problème».

En ce qui lui concerne, le représentant du secteur privé, Souleymane Coulibaly déclare : «nous sommes là pour revendiquer le droit à la justice pour tous les Maliens. Le Mali est détruit par certaines personnes dont la liste est désormais connue de tous. Ce, à commencer déjà par M. Tapily. La personne de Tapily n’est rien dans ce nouveau combat » .Ainsi, précise-t-il qu’après ce combat, ils se lèveront tous contre tous les « délinquants financiers du Mali ».

Présent sur le lieu, Nouhoum Togo, le conseiller à la communication du chef de file de l’opposition a demandé à ce que tout le peuple malien soit sincère. Pour lui, il est hors de question de vouloir laisser les gens à pouvoir faire ce qu’ils veulent.

Dès sa prise de parole, Mamadou Sinsy Coulibaly a remercié la population en promettant que la lutte contre la corruption continue et que les corrompus seront dénoncés.

Notons que les manifestants ayant pris en otage le tribunal de la commune IV ont bloqué l’accès du tribunal à Mamadou Sinsy Coulibaly et à son avocat qui ont donc été obligés de retourner au patronat. Chose qui a fait que Sinsy n’a pas pu être entendu hier par le procureur en charge du dossier.

Il faut rappeler que le 15 mars 2019, lors d’une conférence-débat sur la corruption au Mali, le président du conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly, avait fait une révélation fracassante sur Nouhoum Tapily, non moins président de la cour suprême du Mali. Dans sa déclaration, le président du patronat malien a qualifié M.Nouhoum Tapily du « fonctionnaire le plus corrompu… » du Mali.

Mamadou Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here