L’ex-Premier ministre Soumeylou Boubèye MAÏGA promet son accompagnement à Dr Boubou Cissé

Suite à la nomination de Dr Boubou Cissé à la tête de la primature, son prédécesseur, Soumeylou Boubèye MAÏGA, dans le souci de soutenir les actions du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA et du Gouvernement, a fait savoir sur sa Page Twitter que son accompagnement ne fera pas défaut. Ainsi, il veillera à ce que le nécessaire rassemblement auquel le Président de la République travaille soit en conformité avec la consolidation des acquis et le respect de la volonté exprimées par les citoyens lors des élections de 2018, lit-on sur la même page.

Koutiala : le prix de ciment en hausse
La capitale de l’or blanc connait une hausse du prix du ciment dans ces derniers moments, selon la Studio Tamani. En effet, cette augmentation a commencé il y a une quinzaine de jours. De 95 000 FCFA, la tonne se retrouve à 110 000 FCFA aujourd’hui, précise la même source. Aux dires de certains commerçants interrogés par Studio Tamani, cette situation serait créée suite à l’arrêt d’une usine de fabrication de ciment au Sénégal. C’est suite à cela que le pays a jugé nécessaire de répondre d’abord aux besoins des nationaux. Une décision qui répercute sur le prix du produit dans notre pays, indique Studio Tamani.

La plateforme de Moussa Sinko Coulibaly trouve que la nomination de Dr Boubou Cissé comme Premier Ministre est « une occasion ratée » de changer de gouvernance
Suite à la nomination de l’ancien ministre de l’Économie et des Finances comme Premier ministre, la Plateforme Pour le Changement a fait un communiqué daté du 23 avril 2019, signé par son Président, Moussa Sinko Coulibaly, dans lequel elle dit n’avoir pas été consultée ni directement ni indirectement quant à la nomination d’un Premier ministre. À cet effet, elle exprime sa totale désapprobation à la suite « des mensonges » diffusés dans les communiqués officiels de la présidence de la République. Ainsi, la Plateforme Pour le Changement demande « la présidence de cesser son mépris tout en respectant l’opinion nationale. C’est ainsi qu’elle considère la nomination de Dr Boubou Cissé comme une occasion ratée de changer de gouvernance regrette également cette nomination, lit-on sur le même communiqué. Tout en appelant les Maliens et les amis du Mali à ne pas continuer à se laisser distraire par un changement de premier ministre, elle laisse dire que le problème est le régime en entier incarné par le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEÏTA. Ainsi, la volonté du peuple malien triomphera bientôt, laisse-t-elle entendre.

Gao : Le processus du DDR démarre avec sincérité
A Gao, le samedi 23 Avril 2019, la phase de rattrapage du processus de désarmement, démobilisation et réinsertion(DDR), accélérée par des groupes armés au sein du Mécanisme Opérationnel de la Coordination(MOC), a déjà commencé. Le but de cette opération est d’enregistrer 237 éléments du mécanisme Opérationnel(MOC).Cette opération vise aussi à réexaminer le cas des 140 autres éléments qui avaient été jugés inaptes sur le plan médical. Pour le démarrage de ladite opération, c’est le camp des combattants du MOC qui a été unanimement choisi par les acteurs de la paix. Pour cause : la sécurisation du l’endroit est assurée par la police nationale, le bataillon du MOC, les casques bleus de la MINUSMA, ainsi que par la police des Nations Unies. Motif ayant incité les acteurs chargés de cette opération en particulier M. Hamzatou Diallo, chef régional de la commission nationale chargé du DDR à Gao à porter leur choix sur cet endroit. À noter que cette mission coordonnée par la MINUSMA est dirigée par M. Trahir Ali, chef de la section régionale du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion et de la réforme du secteur de la sécurité (DDR/RSSR).à noter que, Parmi les 237 combattants, 62 sont des retardataires de la première phase et 175 sont les combattants du quota supplémentaire qui se rendront prochainement au MOC de Kidal. Pour sa part, Boubacar Hangadoumbo Toure : «nous avons commencé cette seconde phase dans des conditions un peu difficile mais nous rendons grâce à Dieu à cause du fait que les parties ont pu accorder leurs violons pour le début des travaux ».

L’appui de la France après les attaques terroristes dans la région de Mopti
La France condamne avec la plus grande détermination l’attaque qui a couté la vie à un soldat égyptien de la NINUSMA le 20 avril dans la région de Mopti et celle qui a provoqué la mort de 11 militaires maliens à Guiré. Elle a ensuite présenté ses condoléances aux proches des soldats qui ont perdu la vie. La France a renouvelé son soutien aux autorités maliennes dans leur combat contre le terrorisme et à la NIMUSMA dont le rôle est essentiel pour l’affermissement du Mali. Les auteurs de ces terribles attaques devront être poursuivis pour qu’ils répondent à leurs actes.

Passation des pouvoirs à la primature
Après avoir reçu les chefs des services rattachés à la primature et les membres de son cabinet au grand complet qui sont venus témoigner leur reconnaissance après l’avoir remercié cordialement, que le Premier ministre sortant Soumeylou Boubeye MAIGA a reçu son successeur, Dr Boubou CISSE, pour la cérémonie de passation des pouvoirs le mardi 23 avril 2019. Après une conversation suivie de la signature des documents marquant la passation des pouvoirs, les deux personnalités ont tenu un point de presse, le Premier ministre sortant a alors félicité son successeur et lui a souhaité bon vent dans sa nouvelle mission. Il a aussi remercié le chef de l’État pour sa confiance en lui permettant de diriger le gouvernement pendant seize mois. Le nouveau Premier ministre, Boubou CISSE a également félicité son prédécesseur pour le travail qu’il a accompli et a demandé à tous les Maliens de cheminer avec lui dans sa nouvelle tâche.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here