Projet Cadre Intégré Renforcé : Plus de 22 276 tonnes de mangues exportées en 2018

Le Secrétaire général du ministère du Commerce et de la Concurrence, Adama Yoro Sidibé, a présidé le Vendredi 19 avril dernier, au cabinet dudit ministère, les travaux de la première Comité de pilotage du Cadre intégré renforcé et de l’Aide pour le Commerce (CIR) au titre de l’exercice 2019. C’était en présence du Coordinateur du CIR, Dansiné Coulibaly, le représentant de l’Ambassade du Danemark au Mali, l’un des partenaires du Cadre intégré.

L’objectif de ce Comité de pilotage est d’examiné l’état d’exécution des activités réalisées par le projet en 2018 ; l’approbation du projet de plan de travail 2019 du projet d’Appui au Cadre intégré du commerce catégorie 1 ; ainsi que l’approbation du plan de travail 2019 du  Projet de Renforcement des capacités productives et commerciales de la filière Gomme arabique catégorie 2.

Le premier projet intitulé catégorie 1 vise à renforcer les capacités des acteurs privés et l’appui institutionnel. A ce titre, le président du comité de pilotage, a cité l’accompagnement des structures techniques du ministère du Commerce et de la Concurrence, à travers entre autres : l’acquisition de 5 véhicules et des motos au compte de la DGCC ; la formation de 60 Agents de l’Agence malienne de la Métrologie (AMAM) ; l’accompagnement de l’APEX Mali à la foire Internationale de Dakar (FIDAK). Ceux-ci s’ajoutent à l’appui aux acteurs privés à travers une série de gestes et d’activités. Il s’agit notamment, l’accompagnement de 6 exportateurs de mangues au Salon international des Fruits ‘’ Fruit Logistica 2018’’ de Berlin ; l’acquisition 1300 pulvérisateurs manuels à dos et 850 équipements de production individuelle  au profit des producteurs de mangues.

« L’appui à la filière mangue a permis de contribuer à l’amélioration de la qualité de la mangue, d’accroitre les exportations de mangues et d’augmenter les revenus des acteurs de la filière. En effet, la quantité de mangues exportées (fraîche et séchée) a été de 22.276,206 tonnes en 2018 contre 16 879,97 tonnes en 2017. Dont les chiffres d’affaires, ont été respectivement de plus de 8, 982 milliards de FCFA et plus de 7,068 milliards de FCFA », a expliqué le président du Comité de pilotage.

Quant à la deuxième catégorie, il vise à contribuer à l’augmentation des revenus des acteurs directs de la filière gomme arabique et à l’exportation de la gomme arabique.

Le président du Comité de pilotage, a rappelé qu’en 2018, les activités ont été porté entre autres : le renforcement des capacités de l’Interprofession de la filière gomme du Mali ; la formation de 298 producteurs en technique de semis direct de semence ; la construction de 11 magasins de stockage dans les zones de production de la gomme ; l’accompagnement de trois exportateurs de gomme à la Table ronde sur la gomme arabique à Genève organisée par la CNUCED en avril 2018.

Les projets de Plan de travail 2019 des projets de Catégorie 1 et 2 soumis à l’approbation des membres du Comité de pilotage, selon Adama Yoro Sidibé, va prendre en compte des activités pertinentes dont la réalisation est impérative pour atteindre les objectifs du programme CIR au Mali.

AMTouré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here