Changement climatique : L’Isesco et l’Unesco sensibilisent les leaders femmes et jeunes du Mali

Le secrétaire général du Ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Pr Lamine Boubacar Traoré a présidé, le mardi 23 Avril 2019, à la Maison du Partenariat Bamako/Angers, l’atelier de formation nationale et de sensibilisation des leaders des femmes et des jeunes en matière de changement climatique. C’était en présence de Mme Dicko Oumou Dicko du Bureau de l’Unesco au Mali, et du Dr Kadia Maiga, coordinatrice de la commission Isesco/Unesco,

Financé par l’Unesco, ledit atelier selon la coordinatrice de l’Isesco/Unesco, Dr Diallo Kadai Maiga, vise un double objectif : la promotion de la femme et de la jeunesse, et la lutte contre le changement climatique et le développement durable. Par ailleurs, elle s’est réjouie du financement de l’Unesco avant de remercier le département de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

Le secrétaire général du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Pr Lamine Boubacar Traoré, s’est réjoui de la tenue de cet atelier avant d’assurer l’accompagnement de son département pour des initiatives de ce genre. « L’atelier est important et la thématique qui va être traité et qui porte sur le changement climatique et l’implication des jeunes et des femmes est vraiment un thématique opportun. Nous savons aujourd’hui les grands enjeux du monde en terme de développement, en terme de sécurité alimentaire, en terme de sécurité humaine tout court, en terme de stratégie de différentes nations, y compris au niveau des relations internationales. Ces éléments là peuvent être négativement impactés par le changement climatique. Notre pays en tant que pays sahélien, est durement confronté à ces changements climatiques. Et les terres arabes, l’eau potable, le pâturage, bref l’espace vital pour les hommes et les aspects sociaux économiques sont fortement impactés par ces changements climatiques. Nous connaissons le rôle des jeunes et des femmes en terme de porteur du développement, mais aussi en terme porteur d’avenir .

Donc si on arrivait à sensibiliser et à éduquer cette couche là dans la lutte contre le changement climatique, je pense que notre pays fait un grand pas dans l’éducation, d’une gestion harmonieuse de l’espace vital, et aussi en terme de gestion de l’environnement et un meilleur management du changement climatique qui est inéluctable et qui est mondiale. C’est pour cette raison que cet atelier est extrêmement important pour tous. J’exhorte les participantes et participants à beaucoup d’assiduité , d’esprit d’ouverture pour comprendre et capter le maximum de connaissance par rapport à l’enjeu du changement climatique », a indiqué le Pr Lamine Boubacar Traoré.

Mme Dicko Oumou Dicko du bureau de l’Unesco au Mali, l’un des programmes de l’Unesco parmi la trentaine est de contribuer à l’apport de connaissance, à l’éducation sur le changement climatique pour un développement durable. En d’autre terme, dit-elle, aider les sociétés à renforcer leurs capacités pour apporter une réponse au changement climatique. «changer les comportements pour gagner le combat du changement climatique qui passe dans la sensibilisation et la mobilisation», a indiqué Me Dicko Oumou Dicko.

Durant les trois jours, plusieurs sujets seront abordés par les participants sur le changement climatique.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here